Washington : Biden a recommandé à Netanyahu de 'bien réfléchir' avant toute riposte contre l'IranUn haut responsable de l’administration américaine a déclaré à la presse : « Nous ne voulons pas d’un élargissement du conflit dans la région »

Le président américain Joe Biden a recommandé au Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, de « bien réfléchir » au risque d’escalade avec l’Iran, Tel-Aviv ne cherchant pas l’escalade, a affirmé dimanche un responsable américain.

« Les Israéliens nous ont clairement fait savoir qu’ils ne souhaitaient pas d’escalade significative avec l’Iran », a déclaré un haut responsable de l’administration américaine à la presse.

L’Iran a lancé une attaque de drones et de missiles contre Israël, samedi en fin de journée, en représailles à une attaque contre la section consulaire de l’ambassade iranienne à Damas, menée au début du mois, qui a tué plusieurs officiers supérieurs iraniens.

Le responsable a déclaré que Joe Biden avait été « très clair » avec Netanyahu lors de leur entretien téléphonique, samedi en fin de journée, déclarant au premier ministre israélien : « Nous devons réfléchir avec soin et de manière stratégique aux risques d’escalade. »

« Notre objectif est de désamorcer les tensions régionales. Nous ne voulons pas d’un élargissement du conflit dans la région », a ajouté le responsable de l’administration américaine.

Interrogé sur la question de savoir si les États-Unis participeraient à une contre-offensive israélienne après les frappes nocturnes de l’Iran, le responsable a répondu : « Nous ne nous imaginerions pas participer à une telle action ».

Un haut responsable militaire américain a déclaré que les navires américains basés en Méditerranée orientale, l’USS Arleigh Burkey et l’USS Carney, ont détruit entre quatre et six missiles balistiques iraniens au cours de l’attaque.

Le responsable a ajouté que l’aviation américaine avait intercepté plus de 70 drones et missiles de croisière iraniens lancés en direction d’Israël, réitérant ainsi « l’attachement indéfectible » des États-Unis à la défense d’Israël.

Israël a annulé à la dernière minute sa riposte immédiate à l’attaque de drones et de missiles, menée par l’Iran au cours de la nuit, a rapporté dimanche la société de radiodiffusion publique israélienne (KAN), expliquant cette décision par un entretien téléphonique décisif entre le Premier ministre Benyamin Netanyahu et le président américain Joe Biden.

« La majorité absolue du cabinet de guerre et du conseil ministériel était favorable à une réponse immédiate, avec une attaque directe contre le territoire iranien, mais l’entretien téléphonique entre Biden et Netanyahu est venu bousculer la décision qui avait déjà été prise », a déclaré KAN.

Le média a suggéré que « l’appareil sécuritaire en Israël est toujours partisan d’une riposte à l’attaque iranienne, mais qui ne soit pas nécessairement immédiate ».

Le cabinet de guerre s’est réuni, dimanche, au siège du ministère de la défense à Tel-Aviv pour réfléchir à une riposte contre Téhéran.

Le cabinet a mandaté le Premier ministre Benyamin Netanyahu, le ministre de la Défense Yoav Gallant et le membre du cabinet de guerre Benny Gantz pour déterminer la réponse d’Israël à l’attaque de l’Iran, laquelle a été lancée en représailles à la frappe aérienne qui a visé, le 1er avril, l’ambassade iranienne à Damas et qui a coûté la vie à plusieurs officiers supérieurs iraniens.

Dans une interview télévisée, Gantz a déclaré : « Nous ferons payer le prix à l’Iran » lorsque le moment sera venu.


Média d’Etat : Israël annule à la dernière minute sa riposte à l’attaque iranienne

Un entretien téléphonique décisif a eu lieu entre Netanyahu et Biden, selon la société de radiodiffusion publique

Israël a annulé à la dernière minute sa riposte immédiate à l’attaque de drones et de missiles, menée par l’Iran au cours de la nuit, a rapporté dimanche la société de radiodiffusion publique israélienne (KAN), expliquant cette décision par un entretien téléphonique décisif entre le Premier ministre Benyamin Netanyahu et le président américain Joe Biden.

« La majorité absolue du cabinet de guerre et du conseil ministériel était favorable à une réponse immédiate, avec une attaque directe contre le territoire iranien, mais l’entretien téléphonique entre Biden et Netanyahu est venu bousculer la décision qui avait déjà été prise », a déclaré KAN.

Le média a suggéré que « l’appareil sécuritaire en Israël est toujours partisan d’une riposte à l’attaque iranienne, mais qui ne soit pas nécessairement immédiate ».

Le cabinet de guerre s’est réuni, dimanche, au siège du ministère de la défense à Tel-Aviv pour réfléchir à une riposte contre Téhéran.

Le cabinet a mandaté le Premier ministre Benyamin Netanyahu, le ministre de la Défense Yoav Gallant et le membre du cabinet de guerre Benny Gantz pour déterminer la réponse d’Israël à l’attaque de l’Iran, laquelle a été lancée en représailles à la frappe aérienne qui a visé, le 1er avril, l’ambassade iranienne à Damas et qui a coûté la vie à plusieurs officiers supérieurs iraniens.

Dans une interview télévisée, Gantz a déclaré : « Nous ferons payer le prix à l’Iran » lorsque le moment sera venu.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici