Les milices privées au service de Moscou usent de tous les moyens pour affaiblir les positions françaises en Afrique. Décryptage en vidéo.

L’influence française sur le continent africain vit un sérieux décrochage. Au Mali, en République centrafricaine, puis au Burkina Faso, les troupes françaises ont replié le drapeau et quitté les lieux. Dans chacun de ces pays, des réseaux de propagande anti-occidentale redoublent d’effort pour diaboliser la France, et valoriser au contraire la bravoure – bien entendu désintéressée – des Russes. Dans un dessin animé diffusé au Mali, des zombies français décharnés se présentent comme « les démons de Macron » et veulent s’emparer du pays. Arrivent alors à la rescousse des mercenaires de Wagner, qui aident l’armée régulière à s’en débarrasser. Pour le moins explicite.

« Wagner, donc la Russie, a fait de la France son ennemi numéro un en Afrique » déplorait en janvier Sébastien Lecornu, ministre des Armées, à nos confrères de LCI. Une nouvelle donne géopolitique qui préoccupe Emmanuel Macron. « Cet âge de la Françafrique est bien révolu et j’ai parfois le sentiment que les mentalités n’évoluent pas au même rythme que nous quand je lis, j’entends, je vois qu’on prête encore à la France des intentions qu’elle n’a pas, qu’elle n’a plus » a déclaré jeudi 2 mars le président français au Gabon, première étape de sa tournée africaine de quatre jours.

Comment certains pays sont-ils approchés par Wagner ? Quels services leur sont réellement proposés ? Comment s’articulent ces réseaux d’influence sur les ex-colonies françaises ? La stratégie anti-française des Russes en Afrique, un long format à découvrir.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici