Une des questions clés à l’ordre du jour du sommet de Johannesburg, l’élargissement des BRICS, permettra au groupe d’accroître son poids sur la politique mondiale, selon le ministre russe des Affaires étrangères.
Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov s’est exprimé sur l’effet de l’adhésion de nouveaux membres au groupe des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud).

« L’élargissement des BRICS sera une des questions clés à l’ordre du jour du sommet de Johannesburg qui aura lieu ce mois-ci. Il ne fait aucun doute qu’il renforcera le groupe et augmentera son poids dans les affaires mondiales », a-t-il signalé lors de la Conférence de Moscou sur la sécurité internationale.

Le ministre a fait état d’une croissance rapide du prestige et de l’attrait du groupe. Les pays aux systèmes politiques différents et aux valeurs originales qui en font partie « offrent un exemple d’une diplomatie multipolaire visant à mettre au point sur un même pied d’égalité des formes efficaces de coopération humanitaire, économique, commerciale et en matière d’investissement. Toutes ces formes étant protégées contre le diktat étranger ».

Les briques de l’édifice de la multipolarité

Le rôle des BRICS dans la mise en place d’un monde libre, égal en droits et multipolaire a été évoqué au cours de la même conférence par le directeur du Service russe des renseignements extérieurs Sergueï Narychkine.
« Une structure comme les BRICS est dotée d’un potentiel important du point de vue de la formation d’une architecture démocratique et équitable des relations internationales. Je pense que ce n’est pas par hasard que son acronyme se prononce comme les briques en anglais (brics) », a-t-il commenté.
« La vie fait littéralement un clin d’œil aux Anglo-Saxons: ce sont vraiment des briques à la fondation d’un monde égal en droits et libre. De nouvelles briques ou de nouveaux pôles vont s’y joindre. L’édifice de la multipolarité croîtra et se renforcera en défendant les droits des peuples à la souveraineté et à l’identité, en développant l’économie réelle. Aucune bête au monde ne parviendra à démolir cet édifice », a détaillé M.Narychkine.

L’adhésion demandée par 23 pays

La question de l’élargissement des BRICS sera abordée du 22 au 24 août, lors du sommet à Johannesburg.
23 pays ont déjà présenté une demande officielle d’adhésion, selon un diplomate sud-africain au courant du dossier.
Y figurent notamment l’Algérie, l’Égypte, l’Éthiopie, le Bangladesh, l’Arabie saoudite et la Bolivie, selon des sources ouvertes. Plusieurs autres pays, comme l’Indonésie, Bahreïn, le Mexique, le Nigeria et la Turquie ont exprimé leur intérêt.
Le 4 août, le Venezuela a officialisé sa demande d’adhésion.
Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici