Le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME a présidé la cérémonie de reconnaissance de l’Attiéké des Lagunes, du Pagne Baoulé et du Café des Montagnes de Man comme produits de Côte d’Ivoire, le mercredi 26 juillet 2023, dans la commune de Cocody, en présence de plusieurs autorités, dont Madame le Ministre de la Culture et de la Francophonie, les Ministres gouverneurs des Districts d’Abidjan et des Lagunes, ainsi que les élus des régions concernées.

A cette occasion, Dr. Dénis Bohoussou, Directeur Général de l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI), a officiellement remis à Dr. Souleymane Diarrassouba les certificats d’enregistrement en Indication Géographique Protégée (IGP) aux acteurs de l’artisanat local. « Pour la première fois de son histoire, la Côte d’Ivoire obtient ses produits labellisés par le système des IGP, parmi lesquels figure notre attiéké national. C’est une marque de reconnaissance de notre identité et de notre savoir-faire ancestral », a-t-il déclaré.

Puis, d’ajouter que la poursuite et le renforcement des efforts du Gouvernement au cours de ces deux dernières années, après un travail acharné dans un processus rigoureux, ont conduit à la finalisation du processus d’enregistrement de trois (3) produits emblématiques, à savoir le Café des Montagnes de Man, l’Attiéké des Lagunes et le Pagne Baoulé.

Le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME n’a pas manqué de noter que l’enregistrement des produits en IGP constitue une opportunité à la fois pour le monde des affaires, les producteurs et les artisans. Il permet de mieux valoriser les produits du terroir et à les rattacher, selon leur origine, à des espaces géographiques bien déterminés.

« Pour les pays comme la Côte d’Ivoire qui regorge d’énormes potentialités en matière de produits agricoles et artisanaux, il devient un outil stratégique de développement », a-t-il poursuivi avant d’inviter l’ensemble des acteurs de chacune des trois filières à travailler pour tirer meilleur profit des IGP, en termes d’amélioration des revenus et de création d’emplois décents pour les jeunes et les femmes majoritairement représentés dans les secteurs concernés.

Ce faisant, il a rassuré l’ensemble des acteurs de ces trois produits, des partenaires et des personnalités présentes que son Département ministériel ne ménagera aucun effort pour travailler à la consolidation des IGP ivoiriens. C’est avec joie et fierté que tous les participants à cette rencontre se sont félicités de la reconnaissance internationale de ces produits du terroir.

An

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici