Le dépôt des dossiers de candidature, ouvert le 24 novembre 2023 s’est achevé ce jeudi 30 novembre 2023.

Selon un membre de l’équipe chargée de la réception des candidatures, il y a eu un fort engouement. Dans l’enceinte du siège du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), l’on pouvait entendre même des vuvuzelas et des bruits de tambours.

Philippe Kragbé Behibro, secrétaire national du RHDP, a déposé ce jeudi son dossier de candidature à la présidence de l’Union des jeunes du RHDP, en compagnie de ses proches, affirmant que ce qui guide son pays, c’est d’abord son « amour » pour Alassane Ouattara.

Pour lui, « quand on est militant, il faut se mettre au service du parti », c’est pour cette raison qu’il a candidaté à l’occasion de ces joutes électorales. Il ambitionne de « mettre la jeunesse, cheville ouvrière du Rhdp, « au cœur de toutes les différentes actions au sein du parti ».

Il compte mettre « véritablement la jeunesse du RHDP au travail », s’il est porté à la tête de l’UJ, pour l’élection présidentielle de 2025, à laquelle le président sortant, Alassane Ouattara est le candidat naturel du Rhdp.

Watelehoué Soro, candidat à la présidence de l’UJRHDP

Watelehoué Soro, un autre candidat, président de la Zone 2 Rhdp de Sinematiali, a dit s’engager à travailler sans relâche pour représenter les intérêts de tous les membres et faire avancer les idéaux du parti. Et ce, pour ensemble « continuer à construire un avenir prometteur pour la jeunesse du parti et pour le pays.

Venu de la commune de Bouna (nord-est), Sindou Bamba, le président UJRHDP, se dit heureux parce que « c’est à l’issue d’une longue réflexion personnelle » qu’il a pris la décision de s’engager dans cette course.

« Ma vision pour la jeunesse militante du RHDP consiste à porter leur voix dans les hautes instances du parti en posant leurs préoccupations auprès des dirigeants » de la formation politique, a déclaré Sindou Bamba. Il envisage aussi s’attaquer aux questions d’emploi et d’ordre entrepreneuriat.

Sindou Bamba, candidat à la présidence de l’UJRHDP

Quant à Koné Nouha, président de l’UJRHDP de Fronan, dans le département de Katiola (Centre-Nord), cette élection est la bienvenue, car la jeunesse était dirigée par trois leaders, chargés de la jeunesse, mais le parti a décidé qu’il y ait un président des jeunes pour fédérer et rassembler tous les jeunes.

« Nous voulons nous essayer, parce que humblement, nous pensons que nous avons les qualités pour mener à bien cette mission de rassemblement et de fédération de cette jeunesse », a-t-il relevé, faisant observer que le Rhdp est d’obédiences diverses, et lui, veut être « un leader de rassemblement ».

L’élection du président de l’Union des jeunes du UJRHDP est prévue le 9 décembre 2023 au Parc des expositions d’Abidjan. Comme critères d’éligibilité, le postulant devra, entre autres, être âgé de 25 à 35 ans et s’acquitter d’un droit de participation de 500.000 Fcfa non remboursable.

AP/APA

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici