Le secteur des Télécoms en Côte d’Ivoire connaît un boom avec plus de 25 millions d’abonnés aux services Internet.

« Les abonnés à l’internet mobile sont passés de 21.784.106 en 2021 à 25.183.623 en 2022, et le chiffre d’affaire du secteur est de 1139 milliards soit 3% du PIB », a indiqué ce mercredi 29 novembre 23 la ministre ivoirienne de l’Economie, du plan et du développement, Kaba Nialé.

Mme Kaba Nialé s’exprimait à l’occasion l’ouverture d’une conférence internationale sur le thème « la confiance numérique : une condition à l’émergence de l’Afrique », à l’Ecole nationale supérieure de statistique et d’économie appliquée (ENSEA), à Abidjan.

La ministre a fait savoir que le taux de pénétration de la téléphonie mobile en Côte d’Ivoire est passé de 154% en 2021, à 162,5% en 2022. Elle soutiendra qu’avec la transformation numérique, les pays en développement ont une occasion formidable de stimuler l’innovation et de favoriser l’accès des populations à de meilleurs services.

« Œuvrer à l’édification d’un avenir numérique inclusive constitue aujourd’hui un levier indispensable pour réduire les écarts de développement et bâtir un avenir meilleur pour tous », a déclaré la ministre de l’Economie, du Plan et du Développement.

Cette conférence internationale était initiée par la Chaire confiance numérique de la Fondation pour les Etudes et Recherches sur le Développement (Ferdi), en collaboration avec l’Ecole Nationale supérieure de Statistique et d’Economie Appliquée (Ensea).

Le président de la Ferdi, Patrick Guillaumont, et le directeur de l’Ensea, Hugues Kouadio ont successivement remercié la ministre pour son engagement à accueillir cette conférence et ses appuis divers à la formation.

Ils sont, tous deux, revenus sur l’objectif principal de cette conférence qui vise à dresser un bilan du processus de digitalisation pour le développement sur le continent africain en s’appuyant sur les travaux de la Chaire Confiance numérique de la Ferdi.

La rencontre, prévue sur deux jours à Abidjan, offre l’opportunité au public ivoirien en particulier, et africain en général, la possibilité de mieux s’imprégner des enjeux de la statistique et du développement numérique.

AP/APA

Le secteur des Télécoms en Côte d’Ivoire connaît un boom avec plus de 25 millions d’abonnés aux services Internet.

« Les abonnés à l’internet mobile sont passés de 21.784.106 en 2021 à 25.183.623 en 2022, et le chiffre d’affaire du secteur est de 1139 milliards soit 3% du PIB », a indiqué ce mercredi 29 novembre 23 la ministre ivoirienne de l’Economie, du plan et du développement, Kaba Nialé.

Mme Kaba Nialé s’exprimait à l’occasion l’ouverture d’une conférence internationale sur le thème « la confiance numérique : une condition à l’émergence de l’Afrique », à l’Ecole nationale supérieure de statistique et d’économie appliquée (ENSEA), à Abidjan.

La ministre a fait savoir que le taux de pénétration de la téléphonie mobile en Côte d’Ivoire est passé de 154% en 2021, à 162,5% en 2022. Elle soutiendra qu’avec la transformation numérique, les pays en développement ont une occasion formidable de stimuler l’innovation et de favoriser l’accès des populations à de meilleurs services.

« Œuvrer à l’édification d’un avenir numérique inclusive constitue aujourd’hui un levier indispensable pour réduire les écarts de développement et bâtir un avenir meilleur pour tous », a déclaré la ministre de l’Economie, du Plan et du Développement.

Cette conférence internationale était initiée par la Chaire confiance numérique de la Fondation pour les Etudes et Recherches sur le Développement (Ferdi), en collaboration avec l’Ecole Nationale supérieure de Statistique et d’Economie Appliquée (Ensea).

Le président de la Ferdi, Patrick Guillaumont, et le directeur de l’Ensea, Hugues Kouadio ont successivement remercié la ministre pour son engagement à accueillir cette conférence et ses appuis divers à la formation.

Ils sont, tous deux, revenus sur l’objectif principal de cette conférence qui vise à dresser un bilan du processus de digitalisation pour le développement sur le continent africain en s’appuyant sur les travaux de la Chaire Confiance numérique de la Ferdi.

La rencontre, prévue sur deux jours à Abidjan, offre l’opportunité au public ivoirien en particulier, et africain en général, la possibilité de mieux s’imprégner des enjeux de la statistique et du développement numérique.

AP/APA

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici