Le président par intérim du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition), Philippe Cowppli-Boni, se prononce après la décision judiciaire suspendant et reportant le 8e congrès extraordinaire du parti devant consacrer l’élection d’un nouveau président.

« Cette procédure judiciaire a été entreprise le vendredi 15 décembre 2023, la veille du congrès, sans que nous en ayons été informés, pour être présents ou représentés lors de l’audience qui s’est déroulée le même jour dans la soirée », s’est insurgé Cowppli-Boni.

Après que deux congressistes statutaires ont saisi, en urgence le juge des référés, le tribunal a décidé de la suspension et du report du congrès électif. Cowppli-Boni dénonce le fait que cela ait lieu « en l’absence de notification ».

« Le Comité d’organisation s’est vu interdire dans la nuit du vendredi 15 décembre, dès 23h, la poursuite de l’installation de nos équipements au Sofitel Hôtel Ivoire où devait se dérouler notre congrès extraordinaire », a-t-il rapporté.

« Cette situation est la conséquence des dysfonctionnements internes graves que nous allons devoir corriger dans l’urgence », a dit Cowppli-Boni, dénonçant des militants qui « se sont mis au service d’autres intérêts et se sont livrés à d’obscures manœuvres par le biais d’une procédure judiciaire d’urgence infondée ».

« Je dois vous avouer ma peine profonde, ma tristesse quant aux agissements de certains militants qui se sont égarés, priorisant, sans scrupules, leurs intérêts personnels en lieux et place de l’intérêt général du parti et de la nation ivoirienne en souffrance », a-t-il ajouté.

Les préparatifs du congrès électif étaient pratiquement bouclés avec la distribution des kits des participants depuis le jeudi 14 décembre 2023 et l’arrivée progressive des congressistes à Abidjan dont les dernières vagues, le samedi 16 décembre 2023 à 7h, dans la matinée.

« D’importantes ressources financières ont été mobilisés pour la réalisation du 8ème congrès extraordinaire, avec la participation volontaire de nombreux cadres et militants du parti, ont été totalement engagées », a fait savoir M. Cowppli-Boni.

Il a exprimé ses regrets « pour cette situation inédite, injuste et inqualifiable », rappelant que « le PDCI a résisté depuis sa création à tous les vents contraires (et) résistera à cette énième épreuve pour continuer sa marche vers le pouvoir d’État ».

Cowppli-Boni a, par ailleurs, annoncé qu’un « Bureau politique sera convoqué, très prochainement, pour planifier les futures activités du parti en cohérence avec nos ambitions », ajoutant que « notre responsabilité nous impose également d’identifier les dysfonctionnements actuels au sein du parti, de les corriger afin de renforcer la qualité du fonctionnement du parti ».

Le processus électoral est décrié. Marius Konan, le porte-parole du candidat Kakou Guikahué, vice-président et secrétaire exécutif en chef du Pdci, a clamé qu’on ouvre une campagne électorale sans que la liste des candidats ne soit publiée, alors que ceux-ci devraient désigner des représentants au Comité électoral.

Lire aussi: Annulation du Congres du PDCI ce 16 decembre2023: GUIKAHUÉ, se dédouane.

« On ouvre une campagne électorale sans connaître les candidats (…) effectivement, ils ont signifié au professeur Maurice Kakou Guikahué qu’il était éliminé. Pour nous, c’est fini, il a dit qu’il prend acte de son élimination », avait déclaré le député Marius Konan.

ImageLe banquier international, Tidjane Thiam, qui figure parmi les cinq candidats en lice, a affirmé qu’il reste toujours candidat. Le prochain bureau politique devrait permettre de relancer le processus électoral devant consacrer la succession de Henri Konan Bédié, décédé le 1er août 2023.

AP/APA


La Direction du PDCI-RDA réagit après la suspension de son Congrès par la Justicedéclaration du président par intérim du PDCI

Chers Congressistes, Militantes, Militants et Sympathisants,

Je vous remercie et vous félicite d’être venu si nombreux pour participer au VIIIème congrès extraordinaire pour l’élection du nouveau président du parti.

Je pense :

  • aux sept mille congressistes et
  • aux milliers de militants venus des villes et villages de notre pays ainsi qu’
  • à tous les membres des différents comités chargés de la préparation et de l’organisation du 8ième Congrès Extraordinaire de notre grand Parti,

Qui ont ainsi exprimé, par leur engagement et leur détermination, leur adhésion sans faille au PDCI-RDA ainsi qu’à sa vision de la Côte d’Ivoire.

Je vous adresse, à toutes et tous, ma profonde gratitude pour votre militantisme sincère et engagé qui n’a pour ambition que de remettre le PDCI-RDA en position de construire un autre destin pour notre pays.

Le PDCI-RDA, grâce à chacun et chacune d’entre vous, est plus que jamais vivant.

Le parti fondateur et bâtisseur de la Côte d’Ivoire moderne est debout et continuera de vivre pour le bonheur de tous nos compatriotes.

Militants, Militantes et congressistes du PDC-RDA, jeunes et anciens, à tous les niveaux du parti, vous êtes restés disciplinés et vous n’avez pas cédé à la provocation de l’adversaire encagoulé.

Le PDCI-RDA a ainsi une fois encore démontré ses valeurs de paix, de dialogue et de discipline, par le comportement exemplaire de ses militants.

Malheureusement, je dois vous avouer ma peine profonde, ma tristesse quand aux agissements de certains militants qui se sont égarés, priorisant, sans scrupules, leurs intérêts personnels en lieux et place de l’intérêt général du Parti et de la nation ivoirienne en souffrance; ils se sont mis au service d’autres intérêts et se sont livrés à d’obscures manœuvres par le biais d’une procédure judiciaire d’urgence infondée, le vendredi 15 Décembre pour empêcher le déroulement de cet important congrès pour la redynamisation de notre parti.

Vous pouvez donc comprendre qu’après avoir vu naître le PDCI-RDA en 1946 et avoir vu ces différents combats depuis l’époque coloniale, j’ai le cœur meurtri de voir des enfants égarés commettre de tels actes de trahison contre leur Parti.

Je rappelle que les préparatifs de cet évènement étaient pratiquement bouclés. La distribution des kits des participants avait démarré depuis le Jeudi 14 Décembre avec l’arrivée progressive des congressistes à Abidjan dont les dernières vagues le Samedi 16 Décembre 2023 à 7H dans la matinée.

Les importantes ressources financières mobilisées pour la réalisation du 8ième Congrès Extraordinaire, avec la participation volontaire de nombreux cadres et militants du parti, ont été totalement engagées.

Cette procédure judiciaire a été entreprise le vendredi 15 Décembre 2023, la veille du congrès, sans que nous en ayons été informés, pour être présents ou représentés lors de l’audience qui s’est déroulée le même jour dans la soirée.Il en est ressorti une décision de suspension et de report de notre congrès électif.

Cette situation est la conséquence des dysfonctionnements internes graves que nous allons devoir corriger dans l’urgence.

Ensuite, en l’absence de notification, le Comité d’organisation s’est vu interdire dans la nuit du vendredi 15 Décembre, dès 23H, la poursuite de l’installation de nos équipements au Sofitel Hôtel Ivoire où devait se dérouler notre Congrès Extraordinaire.

Dès ces instants, nous avons constaté la présence et le renforcement progressif des forces de l’ordre tout au long de la nuit du vendredi 15 Décembre au Samedi 16 Décembre, aussi bien au niveau de la maison du Parti qu’au niveau du Sofitel Hôtel Ivoire, qui nous ont contraints à suspendre le déroulement du congrès.

Je voudrais sincèrement présenter, au nom du PDCI-RDA et en mon nom personnel, nos profonds regrets à tous nos invités pour cette situation inédite, injuste et inqualifiable. Je leur exprime ma reconnaissance pour leurs soutiens ainsi que pour leurs différents témoignages qui seront capitaux pour l’histoire de notre pays devant les Nations.

Le PDCI-RDA a résisté depuis sa création à tous les vents contraires; les fondements de la maison bâtie par Félix Houphouët-Boigny, pour servir la Côte d’Ivoire, résisteront à cette nième épreuve pour continuer sa marche vers le pouvoir d’État.

Le PDCI-RDA prend l’opinion nationale et internationale à témoin et les informent de ce que le parti s’organise activement pour mettre en œuvre toutes les dispositions nécessaires à la poursuite de son combat. Il entend reconstruire une nation démocratique, fraternelle et prospère de manière durable.

Dans ce sens, un Bureau Politique sera convoqué, très prochainement, pour planifier les futures activités du Parti en cohérence avec nos ambitions.

Notre responsabilité nous impose également d’identifier les dysfonctionnements actuels au sein du Parti, de les corriger afin de renforcer la qualité du fonctionnement du parti.

Je vous invite donc tous à rester mobilisés en nous inspirant de la fidélité et de la capacité de résilience de nos ainés devant les obstacles et, plus proches de nous, des sacrifices du Président Henri KONAN BÉDIÉ.

Soyez-en sûrs et gardez la FOI, en 2025 le PDCI-RDA triomphera pour la démocratie, l’unité et la fraternité retrouvées dans la diversité.

Quelques soient les résistances, demain, un jour nouveau se lèvera sur notre belle nation, fraternelle et prospère.

Le PDCI-RDA vivra et vaincra

Je vous remercie.

Pr Philippe COWPPLI-BONY K.

Président du PDCI-RDA

Advertisement

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici