La coordination des mouvements de l’Azawad affirme contrôler deux camps de l’armée malienne dans le nord du Mali. Les FAMa assurent vouloir défendre leurs positions.

Sur les réseaux sociaux, l’armée a confirmé l’attaque de dimanche (17.09) et dit être mobilisée dans le secteur afin de défendre ses positions et maintenir la paix et la sécurité des populations. Almou Ag Mohamed, le porte-parole de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), alliance de groupes séparatistes à dominante Touaregs, a revendiqué l’attaque.

« Nous avons attaqué et pris le contrôle des deux camps militaires de la localité de Léré ce dimanche. Les camps sont sous notre contrôle », a déclaré Almou Ag Mohamed. Il annonce aussi qu’un avion de l’armée malienne a été abattu.

En plus de cette nouvelle attaque, l’armée met en garde contre un risque « élevé » d’attaques kamikazes à Bamako et ses environs.

L’armée malienne a annoncé jeudi dernier (14.09) avoir déjoué une attaque à la voiture piégée à Kati Koko-Plateau, dans la ville garnison de Kati, le quartier général de la junte militaire.

Pour Aly Tounkara, directeur exécutif du Centre des Études Sécuritaires et Stratégiques au Sahel, le retrait du pays des Casques bleus de l’Onu laissait présager une reprise des hostilités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici