Des individus ont tenté de forcer une armurerie militaire dimanche matin dans la capitale sierra-léonaise Freetown et ont été repoussés, a indiqué dans un communiqué le gouvernement qui a annoncé un couvre-feu national immédiat.
Des témoins ont rapporté à un correspondant de l’AFP entendre des coups de feu et des détonations dans le quartier de Wilberforce, où l’armurerie aurait été attaquée.
 
« Nous assurons au grand public que le gouvernement et nos forces de sécurité contrôlent la situation », a dit le ministère de l’Information dans un communiqué.
 
« Un couvre-feu national est instauré avec effet immédiat à travers tout le pays pour permettre aux forces de sécurité de continuer à rechercher les suspects », a-t-il dit.
 
Il n’a fourni aucune précision sur les auteurs présumés de l’attaque ou leurs motivations. La Sierra Leone, pays anglophone d’Afrique de l’Ouest, a traversé une crise politique à la suite d’élections présidentielle et générales en juin 2023.
Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici