La décision du chef de l’État Macky Sall de reporter l’élection présidentielle marque l’épilogue d’une âpre bataille opposant son cercle proche à Amadou Ba.

Ces derniers mois, plusieurs barons du parti au pouvoir se sont mobilisés afin de fragiliser le premier ministre, pourtant adoubé comme successeur de Macky Sall en septembre dernier.

La suite de cet article est réservée aux abonnés de Africa Intelligence

 

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici