Le président sénégalais Bassirou Diomaye Faye a nommé mardi le chef de l’opposition Ousmane Sonko en tant que Premier ministre, après avoir prêté serment plus tôt dans la journée

L’annonce n’a rien d’une surprise, Bassirou Diomaye Faye devant une grande partie de son succès à Ousmane Sonko. Le nouveau président sénégalais a nommé, mardi 2 avril, le chef de l’opposition au poste de Premier ministre. Bassirou Diomaye Faye, qui a remporté l’élection présidentielle sénégalaise le mois dernier, avait prêté serment plus tôt dans la journée.

Campagne commune. S’exprimant après l’annonce de sa nomination, Ousmane Sonko a indiqué qu’il présenterait la composition de son gouvernement à Bassirou Diomaye Faye, afin que ce dernier l’approuve. « Il n’est pas question de le (Bassirou Diomaye Faye) laisser assumer seul cette lourde responsabilité », a dit Ousmane Sonko. Le président sénégalais fut le bras droit d’Ousmane Sonko au Pastef, un parti politique dissout l’an dernier. Il a d’ailleurs fait campagne avec lui sous la même bannière : « Diomaye, c’est Sonko ».

Libéré de prison le mois dernier, comme Bassirou Diomaye Faye, en vertu d’une loi d’amnistie voulue par l’ancien président Macky Sall pour apaiser les tensions, Ousmane Sonko était interdit de se présenter à l’élection présidentielle du fait d’une condamnation pour diffamation. Le président sénégalais et son nouveau Premier ministre sont particulièrement populaires auprès des jeunes, désabusés par les inégalités sociales et le chômage. Plus de 60 % de la population sénégalaise est âgée de moins de 25 ans. Bassirou Diomaye Faye a d’ailleurs promis durant la campagne électorale d’ériger la souveraineté économique en priorité.

(Avec Reuters)

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici