Valérie Pecresse, présidente de la région Île-de-France, annonce le vote d’une aide de « 500 000 euros pour soutenir les forces de secours et les associations humanitaires afin de venir en aide aux victimes »

La « France se tient prête à aider aux premiers secours » après le terrible séisme qui a frappé le Maroc, a annoncé le président Emmanuel Macron samedi matin dans une publication sur ses réseaux sociaux.

« Nous sommes tous bouleversés après le terrible séisme au Maroc » a déclaré le chef de l’Etat alors que le bilan toujours provisoire établi par les autorités marocaines, fait état de 632 morts et 329 blessés.

L’ambassade de France au Maroc a activé sa cellule de crise pour porter assistance à ses ressortissants.

Valérie Pecresse, présidente de la région Île-de-France, annonce de son côté le vote d’une aide de « 500 000 euros pour soutenir les forces de secours et les associations humanitaires afin de venir en aide aux victimes » dans un message diffusé sur X.

Tous les moyens de secours sont déployés dont les équipes des forces armées royales, les autorités locales, les services de sécurité et la protection civile pour tenter de secourir les victimes et de sécuriser les lieux durement touchés.

Dans le détail, 290 personnes ont été tuées dans la province d’Al Haouz, 190 dans la province de Taroudant, 89 dans la province de Chichaoua, 30 dans la province de Ouarzazate, 13 dans la zone de préfecture de Marrakech, 11 dans la province d’Azilal, 5 dans la zone de préfecture d’Agadir, 3 dans le Grand Casablanca et 1 dans la province de Youssoufia.

Ce bilan évolutif reste provisoire au vu de la situation très compliquée dans certaines campagnes difficiles d’accès pour les services de secours.

La première secousse, de magnitude 7, enregistrée sur la commune d’Ighil, dans la région de Marrakech, a été suivie de plusieurs répliques ressenties dans une très grande partie du pays, dont Casablanca, Rabat, ou encore Agadir.

La situation est très difficile notamment dans la région de Marrakech où des habitations se sont effondrées, avec des riverains coincés sous les décombres, comme en attestent plusieurs vidéos d’appels au secours, diffusées sur les réseaux sociaux.

Les secousses ont été ressenties dans une grande partie du pays et dans les pays voisins dont l’Algérie et la Mauritanie.

Il s’agit du séisme « le plus violent depuis un siècle », au Maroc, selon Nasser Jabour, chef d’un département à l’Institut national de géophysique (gouvernemental), cité par l’agence de presse officielle.

Advertisement

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici