Le rapport des conclusions du dialogue national tenu lundi et mardi derniers à Diamniadio sera sur la table du Président Macky Sall, en début de semaine prochaine. La révélation est faite par l’avocat et conseiller politique français Robert Bourgi dans un entretien accordé à L’Observateur du jour.

Le spécialiste des questions africaines avance que le chef de l’État sénégalais ne tardera pas par la suite à saisir le Conseil constitutionnel : « Je n’ai pas le don de voyance, mais je puis vous dire que la démarche du Président va être la suivante : il reçoit le lundi 4 mars le rapport. Il va faire une lettre et transmettre ce rapport au Conseil constitutionnel, en lui demandant de porter le jugement qu’il veut bien porter à ce rapport. »

Il poursuit : « Le Président Macky Sall s’inclinera et attendra la fin de son mandat. »

Quid de la transition ? « Normalement, c’est au président de l’Assemblée nationale (Amadou Mame Diop). Mais, les trois raisons de l’intérim, c’est la démission, le décès et l’empêchement. Aucun de ces éléments n’est réuni », nuance Bourgi. Qui s’empresse toutefois d’ajouter : « C’est au Conseil constitutionnel de décider souverainement. Le Président, le 2 avril, est un citoyen comme vous et moi, et il s’en ira. »

Il prédit « qu’il ne se passera pas beaucoup de temps avant que les Sénégalais ne regrettent Macky Sall ».

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici