Cissé Ibrahima Bacongo Secrétaire Exécutif du Rhdp, le ministre-gouverneur du District autonome d’Abidjan et secrétaire Exécutif du parti au pouvoir Rhdp a animé ce jeudi 25 avril 2024 au siège du parti présidentiel une conférence de presse.

Elle fut l’occasion pour le conférencier d’aborder l’actualité nationale et internationale. Cette rencontre d’échanges avec les journalistes lui a permis d’évoquer d’importants sujets relatifs à l’ancien président Laurent Gbagbo dont le nom a été radié de la liste électorale et de Soro Guillaume l’ex-président de l’Assemblée nationale qui vit en exil, condamné à perpétuité par la justice Ivoirienne.

Cissé Bacongo n’a pas été du tout tendre au sujet de Laurent Gbagbo qui souhaite voir son nom inscrit sur la liste électorale sur des velléités de manifestations de ses partisans pour faire aboutir sa requête. Ce que Cissé Bacongo a dit de Laurent Gbagbo : ‘’ C’est un faux combat qu’on veut nous imposer ‘’ a-t-il dit.

« Ce n’est pas en prenant la rue que le président Alassane Ouattara va céder», a-t-il ensuite averti. « Qu’ils se souviennent des évènements du 18 février 1992 où Alassane Ouattara était le Premier ministre de feu Houphouët-Boigny et qui a vu l’arrestation de Laurent Gbagbo, et des membres du Front populaire Ivoirien». Pour lui, « La place de Laurent Gbagbo est d’être un opposant professionnel, c’est une amabilité de le dire », ironise-t-il.

Concernant Soro Guillaume qui a eu un échange au téléphone avec le président Ouattara, Bacongo dira : « C’est une bonne démarche qui va dans le sens de la réconciliation nationale, le Rhdp encourage cette dynamique.

J’encourage Soro et son entourage à poursuivre leurs efforts de réconciliation car la réconciliation ne se fait pas seule. Son appel au Président Ouattara est un premier pas qui doit être consolidé par des actes concrets tels que des déclarations », a-t-il commenté, suite au récent appel de Soro Guillaume au Président Ouattara lié à la libération de son partisan Kamagaté Souleymane dit Soul to Soul.

Aucune condition sur le retour en Côte d’Ivoire de Soro

« Pourquoi doit-on faire de l’adhésion de Soro au Rhdp une condition de son retour ? Il faut sortir de cette polémique et rumeur, je n’ai jamais participé à une réunion où son adhésion au Rhdp a été évoquée. (…) Laurent Gbagbo, Blé Goudé et bien d’autres étaient condamnés mais ils ont regagné leur pays la Côte d’Ivoire», a-t-il renchéri.

Quant à la question « Soro doit-il demander pardon à Ouattara ? », le secrétaire exécutif du Rhdp répond : « Je ne vois pas en quoi cela constitue un problème car Soro considère le président Ouattara comme son ‘’ père’’ qui, lui, le considère comme son fils. S’il demande pardon à Ouattara on devrait l’applaudir car ce serait un acte d’humilité ».

Albert Zatté

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici