En 12 sessions durant l’année 2023, ce sont 372 permis de conduire qui ont fait l’objet de suspension ferme, allant de 03 mois à 15 ans, *portant à 1 920 le nombre de permis sanctionnés depuis la réactivation de la commission en décembre 2018.

Ces sanctions et bien d’autres réformes engagées par le Ministère des Transports ont permis, selon le directeur général des Transports terrestres et de la Circulation, Lucien Tiéssé, une nette réduction du nombre de dossiers d’accidents mortels traités. Ces dossiers sont passés de 35 % en 2022 à 16 % en 2023. Le nombre de dossiers d’accidents corporels a également connu une baisse avec 42 % en 2022 contre 36 % en 2023.

Le directeur général des Transports terrestres et de la Circulation a donné ces informations au cours d’une visite du centre de l’examen théorique du permis de conduire sis à Cocody-Vallons, le jeudi 28 décembre 2023, par le ministre des Transports, Amadou Koné, en prélude à l’ouverture des travaux du bilan annuel de la Commission spéciale de suspension et de retrait de permis de conduire. Cette action, dans un contexte marqué par les préparatifs de la Coupe d’Afrique des Nations 2023 de football, vise à rassurer les usagers de la route des efforts du Gouvernement en termes de sécurité routière.

Se réjouissant de ces résultats, le ministre Amadou Koné a souligné que la relance des activités de la Commission spéciale de suspension et de retrait de permis de conduire, par la prise de l’arrêté numéro 0041 du 06 décembre 2018, a permis d’atténuer les comportements à risques notamment, la conduite en état d’ébriété et l’usage du téléphone en situation de conduite automobile. Il a saisi l’occasion pour rappeler plusieurs actions menées par le Gouvernement pour rendre les routes ivoiriennes plus sûres. Il s’agit entre autres du renouvellement du parc automobile, de la mise en œuvre de réformes en vue d’une modernisation rapide du secteur des Transports, de la formation, de la mise en place du permis à points et de la vidéo-verbalisation.

La réduction des accidents de la circulation routière est due également à l’amélioration des conditions de délivrance des titres de transport, notamment le permis de conduire. C’est pourquoi le ministre a, au terme de sa visite au centre d’automatisation des examens théoriques, insisté pour une meilleure formation des candidats à l’obtention du permis de conduire.

Advertisement

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici