La Quinzaine internationale de la science et de la technologie prévue du 11  mai au 16 juin en Côte d'Ivoire – FAAPA FRLe ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Adama Diawara, a lancé, le mercredi 10 janvier 2024 les travaux de construction de résidences d’étudiants d’une capacité totale de 4 500 lits et d’autres infrastructures au profit des universités Nangui Abrogoua, Félix Houphouët-Boigny et Alassane Ouattara pour 189,8 milliards de FCFA d’investissement.

A Nangui Abrogoua, ce sont huit résidences universitaires de 2 000 lits, à l’université Félix Houphouët-Boigny , ce sont deux résidences universitaires de 500 lits, pendant qu’à l’université Alassane Ouattara de Bouaké , ce sont huit résidences universitaires de 2 000 lits.

Les autres infrastructures concernent, entre autres, la construction d’un bâtiment de 100 bureaux pour l’université Félix Houphouët-Boigny et d’un bâtiment de 100 bureaux, de deux amphithéâtres de 500 places, d’une bibliothèque centrale, d’un bâtiment (huit salles) pour les travaux pratiques, d’un bâtiment R+ 2 (18 salles) pour les travaux dirigés et d’un bâtiment de salles polyvalentes pour l’université Nangui Abrogoua.

« La construction de ces nombreuses résidences universitaires dans nos Universités publiques vient résoudre le déficit de logements de nos étudiants qui, depuis des années, connaissent des difficultés dues aux nombres insuffisants de logements. Elle permettra de marquer un moment crucial dans la mise en œuvre du renforcement de la politique sociale du Président de la République dans tous les secteurs de la vie et surtout à l’Enseignement Supérieur en Côte d’Ivoire pour que nos étudiants travaillent dans des conditions optimales », a dit Adama Diawara, à l’université Nangui Abrogoua d’Abobo-Adjamé où a eu lieu le lancement des travaux.

Et d’ajouter : « En ce début d’année 2024, cette cérémonie de pose de première pierre des résidences universitaires doit aussi être perçue comme un engagement pour l’excellence dans nos universités pour le développement de notre pays ».

Il a prévenu qu’il sera très exigeant sur le délai et la qualité des travaux qui sont prévus pour être livrés dans dix-huit mois.

Les ministres des Transports, Amadou Koné, de la Communication et porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, Mariatou Koné et de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage, Koffi N’Guessan ont pris part à la cérémonie.

Avec CICG

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici