Il est de bon aloi de préciser qu’il n’existe aucune course effrénée et aveugle
à la présidence du Pdci-Rda dans le chef du Ministre Tidjane Thiam cher Vice
President, M. Seri Bi N’guessan sauf votre regard étriqué selon un prisme
déformant de l’actualité et de la vie politique du Pdci-Rda.

Si l’ enjeu est crucial alors abstenez vous de mettre la charrue avant les bœufs
et de fixer votre regard sur le doigt pendant qu’on vous montre la lune.
De quoi s’agit-il quand le 16ème Bureau politique du 14/10/2023 décide de
l’organisation d’un congrès extraordinaire le 16/12/2023 pour élire le nouveau
Président du Pdci-Rda, futur leader porteur d’une vision capable de faire
rêver les militants avec une capacité de redynamiser la maison Pdci-Rda et
de se mettre en ordre de bataille face aux enjeux et défis pour la reconquête
du pouvoir en 2025.

Vous avez au moins compris que le candidat du Pdci-Rda capable de porter
nos valeurs et les transformer en succès électoral en 2025 est bien celui qui en

amont aura démontré ses capacités intrinsèques de leadership, au sein d’une
équipe, dans le rassemblement et la cohésion avec le cap mis sur la
réalisation de cet objectif majeur de reconquête de pouvoir.

Nous faisons un effort extraordinaire de comprendre cette laide et puérile
obsession exprimée par vos soins en direction du Ministre Tidjane Thiam.
Nous nous proposons de faire cet exercice de sémantique et d’explication de
textes par la compréhension du sens des mots et de la grille d’analyse dont
vous vous êtes fait le chantre par votre négative prospective.

De quoi s’agit-il? Vous affirmez sans ambages que « la candidature de Tidjane
Thiam à la présidence du Pdci-Rda est illégale, illégitime, contraire à la
morale et à l’éthique politique ».

Avant de me pencher sur vos démonstrations alambiquées aussi bien ridicules
qu’ inélégantes, je vais vous apporter un éclairage sur la définition et la
compréhension des mots que vous utilisez à la ramasse.

1. La question de l’Illégalité de la candidature :

Ainsi définie, l’illégalité renvoie à ce qui est contraire à la loi donc aux textes
statutaires et réglementaires.
Cher Vénérable Sénateur, M Séri Bi N’guessan pour votre gouverne, avant de
vous prononcer, si cela en vaut vraiment la peine et constitue une valeur

ajoutée dans le débat politique, seul le collège électoral (rôle discrétionnaire
dans l’exécution de la fonction) réceptionne les candidatures et les analyse
au regard des textes statutaires et réglementaires.

Sans faire partie de ces Honorables Membres du collège électoral, vous
preniez la décision définitive et souverraine d’écarter le Ministre Tidjane Thiam.
Mais diantre, pour qui vous prenez vous? Vous soutenez le candidat Maurice
Kakou Guikahué, selon les coupures de la presse nationale, Secrétaire
Exécutif en Chef du Pdci-Rda et vous vous permettez de tordre le cou aux
règles de bonne gouvernance en tant que Vénérable Sénateur de la
République de Côte d’ivoire?

Quelle méconnaissance des bonnes pratiques et attitudes élémentaires
démocratiques de la part d’un Vénérable et vénéré Sénateur, gardien du
temple de la loi.

Un partisan d’un candidat dans une compétition ouverte qui décide et
annonce les règles et résultats avant l’heure mérite-il respect et
considération?

Quel mépris des règles de transparence, de bonne gouvernance et de leur
compréhension, surtout quand on est un affidé notoire d’un candidat qui
justifie sa candidature à la présidence du Pdci -Rda par une promesse de non
participation à la prochaine convention pour la présidentielle de 2025?

Nous faisons un clin d’oeil et lançons un appel pressant à l’institut de formation
politique du Pdci-Rda, à ce propos, pour des formations qualifiantes de
renforcement de capacités avec certificat et badge à l’appui: Il faut le faire
par solidarité pour le bien du parti et quelques soldats en perdition.

Nul besoin d’entrer dans le détail démonstratif de vos propos car seules les
institutions doivent rester fortes et non les dérives langagières sous la houlette
d’une démarche de panique et de frénésie dont vous aviez fait montre: Tel
un esprit secoué psychologiquement par une hantise et dictée par un groupe
iniatique.

2. La Question de la légitimité :

« La légitimité repose sur une autorité qui est fondée sur des bases juridiques ou
sur des bases éthiques ou morales, et permet de recevoir le consentement
des membres d’un groupe »
Si je n’invente rien à cette définition, je n’en rajoute un traître mot ni n’en retire
aucun cher M. Vénérable.

Je vous demande de la sagesse. En Afrique, nous avons besoin de beaucoup
de sagesse car nos valeurs en tirent toute leur source. Vous affirmiez que le
rassemblement et la confiance feraient défaut au Ministre Tidjane Thiam du
fait de son non militantisme assidu au Pdci-Rda, dans ses organes et structures
spécialisées. Et tuti quanti…; vous voilà vous réapproprier la formule magique
du parcours iniatique tant vanté par votre Mentor.

A cela, je vous réponds par cette formule du Ministre Tidjane Thiam que
« l’autorité ne s’exige pas mais elle se consent par le bas ».
De façon amnésique et parcellaire , vous vous intéressez à votre parcours
iniatique non recommandable mais vraisemblablement, seule la production
d’un seul et vrai bilan d’activités pourra révéler la profondeur de votre gestion
du parti.

Appropriez vous cette formule de valeur du Ministre Tidjane Thiam, elle vous
fera du bien.

Voyez-,vous, cher Vice President comment l’élégance du consentement par
le bas tranche du parcours initiatique?

Je vous épargne des sollicitations des couches
politiques du Pdci -Rda qui
oeuvrent pour une candidature et un appel imminent du Champion Tidjane
Thiam à la Présidence du Pdci-Rda le 16/12/2023.

Tous les jours, dans nos régions, terroirs, milieux ruraux, urbains, aussi bien en
Cote d’ivoire que dans la diaspora, des congressistes par vague de centaines
et de milliers se mobilisent à visage découvert sans obligation aucune ni
promesses de prébendes et appellent à la candidature de celui que vous
jugez illégitime. Que vaut votre parole face à ce déferlement militant?
Sachez tout simplement que cette adhésion massive correspond au retour
des Valeurs, de l’excellence, de la modernisation du Pdci-Rda dans une vision
projettée jusqu’au moins 2040. La base n’étant pas dupe, elle sait ô combien
de fois le Ministre Tidjane Thiam, icône et référence mondiale (la Cote d’ivoire
y compris pour votre aimable gouverne) a planifié le développement
stratégique de la Cote d’ivoire par la programmation de projets structurants
depuis 30 ans lancés en 1996 appelé « les12 travaux de l’éléphant d’Afrique »
dont les chantiers continuent leur jalonnement encore actuellement.

La légitimité c’est cela, avoir confiance en un Leader transformationnel qui a
la capacité d’asseoir une vision stratégique sur 30 -40 ans pour son pays et
donc indubitablement pour son parti, creuset et source dans lequel se
conçoit cette vision, portée par une dynamique de projets.

Votre parcours initiatique obeit-il à cela? Nous sommes curieux de le savoir et
sommes convaincus qu’il n’y a pas grand chose à proposer à part tourner en
rond et proposer l’immobilisme destructeur et le néant susceptibles de « briser
votre fameuse corde de l’unité ».

Quel message de mauvaise augure? Que retenir de vos propos? Absolument
rien du tout. Place au consensus intelligent ou à la compétition ouverte non
dénigrante, valeurs enseignées par le Pdci-Rda.

3-La question morale et éthique

Définissons dans un premier volet la morale et ensuite l’éthique:
-« La morale réfère à un ensemble de valeurs et de principes qui permettent
de différencier le bien du mal, le juste de l’injuste, l’acceptable de
l’inacceptable, et auxquels il faudrait se conformer. »

-« L’éthique, quant à elle, n’est pas un ensemble de valeurs ni de principes en
particulier. Il s’agit d’une réflexion argumentée en vue du bien-agir. Elle
propose de s’interroger sur les valeurs morales et les principes moraux qui
devraient orienter nos actions, dans différentes situations, dans le but d’agir
conformément à ceux-ci ».

Au niveau de la morale, que reprochez vous au Ministre Tidjane Thiam? Son
départ de la Côte d’ivoire après le coup d’état de 1999 occasionnant la
chute et la perte du pouvoir du Pdci-Rda par une junte militaire?
Souvenez vous cher Vice President M. Seri Bi N’guessan qu’au retour d’une
mission des États Unis pour le compte de la Cote d’ivoire, le Ministre Tidjane
Thiam s’est rendu solidairement auprès de ses collègues Ministres emprisonnés
dans un camp militaire et se constituer prisonnier au même titre.

Quel courage et principe de valeur manifesté que de refuser l’inacceptable
de travailler avec la junte militaire et d’accepter d’être aux côtés de ses
collègues en prison.

Où étiez vous M. le Vice President M. Seri Bi N’guessan à cette époque? Quel
comportement aviez vous pendant cette période de tumulte? Que faisait
votre Mentor chantre du parcours initiatique au Pdci-Rda, condition sine qua
non pour une ambition et une vision pour son parti? Nous nous abstenons de
mettre le pied dans le plat vu le contexte de recherche du consensus à
même de trouver une solution dans l’intérêt majeur du parti.

Ce jeune homme doué de 37 ans, digne, pétri de valeurs, de compétence et
d’expériences acquises, Tidjane Thiam, a décidé de monnayer son savoir faire
sur le marché mondial du travail où il a passé des années à acquérir cette
expérience à l’international qui lui a permis d’être à la tête de grands groupes
mondiaux dans les métiers des assurances, de la banque, de la
bancassurance et les lévées de fonds d’investissements pour projets innovants
et structurants à travers le monde.

Est ce cela qui vous autorise à croire qu’il n’a jamais rien contribué pour le
continent Africain et son pays la Côte-d’Ivoire?

Alors pour votre gouverne, sauf ignorance ou amnésie de votre part, je vous
apprends que Tidjane Thiam en tant que President mondial du géant
assureur britannique Prudential en 2011 était désigné à la tête d’un haut
panel par le G8-G20 pour identifier et impulser les infrastructures et le
développement en Afrique.

Au cours de cette même période d’absence en Cote d’ivoire, toujours en sa
qualité de premier dirigeant du footsie, la bourse de Londres, il a dynamisé et
propulsé sous son égide le géant assureur prudential en Afrique au Sud du
Sahara (totalisant à cette époque plus de 465 milliards de livre sterling
d’actifs) pour des prises de participations et d’injections de flux financiers dans
trois compagnies d’assurance-vie et une compagnie d’assurance
dommages au Cameroun (deux filiales), en Côte d’Ivoire et au Togo avec
une expansion au Kenya, Nigeria, etc ..

Je m’arrête là tant ses actions envers son pays et l’Afrique sont énormes et de
notoriété.

Voyez-vous M. le Vice président Seri Bi ce qu’on peut faire pour son pays, ses
concitoyens et l’Afrique lorsqu’on est absent de son pays? Tidjane Thiam est à
saluer. Ses actes parlent pour lui plus que le bavardage que vous faites.
Agir en toute humilité et parler peu ou se taire, telle est la devise de Tidjane
Thiam.

Les faits sont têtus et nous attendons une contradiction de votre part.
Qu’avez vous fait au cours de votre présence en Côte d’ivoire pour vos
concitoyens ou du moins qu’en savez vous du parcours initiatique illisible de
votre Mentor pendant toute cette période?

C’est cela la marque des grands leaders visionnaires qui concourrent au bien
être des peuples dans le monde.

Les militants du Pdci-Rda et les congressistes du 16/12/2023 n’étant pas dupes,
savent très bien que leur parti regorgent de hauts cadres et qui est Tidjane
Thiam, leur frère au vu de ses réalisations en tant que Ministre du plan et
attraction mondiale tant recherchée par des Chefs d’états, institutions
internationales publiques/privées et investisseurs de tous continents.
Ce n’est ni une démarche personnelle du Ministre de briguer la tête du PdciRda le 16/12/2023, mais cette volonté de cette déferlante militante acquise
à sa cause pour un positionnement objectif et rationnel pour la reconquête
du pouvoir en 2025. Cela est normal et cohérent car nous savons tous que le
candidat naturel du Pdci-Rda à la Présidentielle est le Président du parti.
Pourquoi cette nouvelle entorse aujourd’hui chers initiés?

La menace d’implosion n’a aucun sens et n’est que chants de sirènes.
Le consensus et la compétition ouverte restent les seules champs d’expression
démocratiques pour aller en rangs serrés dans la cohésion et en équipe.

Membre du bureau politique depuis 1996, à jour de ses cotisations, candidat
sollicité et futur President du Pdci-Rda au 16/12/2023, Tidjane Thiam en leader
charismatique et humble saura rassembler car pour lui, il n’y a que l’équipe
seule qui compte et qui gagne! Il l’a toujours démontré durant tout son
parcours.

Je vous prie cher Vice Président, M. Seri Bi N’guessan d’épouser les voies de la
sagesse et de la mesure car personne ne vous suit et vous comprend et cela
frise le ridicule.

Vive le consensus ou à défaut la compétition ouverte avec élégance et sans
dénigremen.

Vive le Pdci-Rda!

Adon Jacques Synclair.
Membre du Grand Conseil Régional
Secrétaire Général de Section
Délégation Pdci-Rda
Belgique/Luxembourg.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici