Bertin Kouadio Konan, le ministre de la Réconciliation et de la Cohésion nationale, a reçu en audience Gadji Céli, ex-capitaine des Éléphants de Côte d’Ivoire, vainqueur de « Sénégal 92 » et artiste musicien, en exil depuis 2011. Cette rencontre a eu lieu, hier, au cabinet dudit ministère, au Plateau, en présence de plusieurs acteurs de la première Coupe d’Afrique des nations remportée par la Côte d’Ivoire. Aka Kouamé Basile, Beugré Yago, Oumar Ben Salah, Aboulaye Traoré, Lignon Georges, Youssouf Fofana, Didier Otokoré, Lué Ruffin, Kassi Kouadio Lucien, Alassane Ouattara et leur coach, Yéo Martial, accompagné de son adjoint de l’époque, Gbonké Tia Matin, étaient tous présents.

« Je suis très heureux de retrouver ma terre natale après 12 ans d’absence. Je suis heureux de retrouver mes « frères d’armes ». Je les appelle ainsi parce qu’avec eux, nous avons défendu la Côte d’Ivoire. Nous avons entonné l’hymne national avant chaque rencontre… Je remercie le Chef de l’État, Alassane Ouattara et son Premier ministre, Patrick Achi, pour ce mouvement de réconciliation qui nous permet de nous retrouver et j’en suis fier », s’est exprimé Gadji Céli. « Ce que le peuple qualifie d’exploit (la victoire à la Can 92) était, pour nous, un devoir. Les champions de 2015 ont également beaucoup apporté au pays.

Le football fait partie des choses qui contribuent à la cohésion dans un peuple », a-t-il affirmé.

Une assertion soutenue par le ministre Bertin Kouadio Konan qui est revenu sur la joie indescriptible des Ivoiriens de tout bord à cette époque. « Chacun de vous représente quelque chose dans le cœur des Ivoiriens. Pour nous avoir fait vibrer à l’époque des oppositions Asec-Africa qui tenaient en haleine tout le pays.

Vous avez parachevé cela par une Coupe d’Afrique en 1992, dans une période critique pour notre pays. Cette Coupe a beaucoup apporté à notre pays et à Houphouët-Boigny… Et depuis 2 ans, le Président Alassane Ouattara travaille pour qu’avec les capacités footballistiques des joueurs, notamment, la Côte d’Ivoire puisse gagner à nouveau la Can qu’elle organise l’an prochain. Vous avez votre partition à jouer aux côtés de vos jeunes frères », a souhaité le ministre de la Réconciliation et de la Cohésion nationale.

Pour ce faire, il entend rencontrer les autorités sportives et du football ivoirien afin que ces anciens prennent toute leur place dans la mobilisation des Ivoiriens autour de l’équipe nationale.

Sabine Kouakou

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici