Cet homme de 58 ans doit sa vocation au hasard d’une tête passée dans la salle d’audience du tribunal d’Abengourou, sa ville natale située dans l’est de la Côte d’Ivoire. Il a alors 16 ou 17 ans et observe, admiratif, le procureur qui se lève pour requérir, « avec une belle diction et beaucoup de gestes ». L’homme incarne « le rôle du méchant », mais le fascine.

Au moment de choisir son orientation, ce fils de planteur ne se pose pas de question : « J’ai tout de suite demandé quelles études je devais faire pour exercer ce métier», a révélé Adou Richard.

 

Personne dans sa famille n’a fait de droit, hormis un cousin devenu assureur. Richard Adou, élève brillant, sort diplômé en 1994 de la section magistrature de l’École nationale de l’administration (ENA) après des études universitaires à Abidjan. Dix-neuf ans plus tard, en janvier 2013, il est nommé procureur de la République près du Tribunal de première instance d’Abidjan (TGI), un poste prestigieux, l’un des plus élevés de la magistrature, qu’il occupe.

BONNE GOUVERNANCE : LE PROCUREUR ADOU RICHARD ANNONCE DES POURSUITES CONTRE LES AUTEURS DE CORRUPTION

Richard Adou, 58 ans, est un pur produit de la magistrature ivoirienne. Après une première affectation au tribunal de première instance de Bouaké comme substitut du procureur, puis comme juge au siège, il rejoint la section détachée de Bouna (Nord-Est) de 1999 à 2002. Il poursuit sa carrière à Tiassalé (Nord) pendant deux ans, puis au parquet d’Abidjan comme adjoint du procureur des années Gbagbo, Raymond Fehou Tchimou. Il revient à Bouaké en avril 2009 en tant que procureur de la République jusqu’à sa nomination dans la capitale économique.Richard Adou : "Je suis sur tous les réseaux sociaux" - AFRIK SOIR

« Le procureur n’est pas un juge, Il est celui qui poursuit en cas d’infraction mais c’est le juge qui décide, en toute impartialité, en toute indépendance, et sans hiérarchie aucune. Le procureur général répond aux Garde des Sceaux. S’il dit à gauche, il y va. S’il dit à droite, il a l’obligation d’y aller. La politique pénale est ainsi. Ce n’est pas propre à la Côte d’Ivoire, c’est le cas dans plusieurs pays occidentaux », révèle Me Adou Richard.

 

Richard Adou regrette la confusion : « Aujourd’hui, sur les réseaux sociaux, chacun y va de son commentaire. Les gens vous cataloguent très facilement. »Révélations sur le trafic de drogue en Côte d'Ivoire : Adou Richard sort de sa réserve et met en garde - ADJUWA

Comme ses prédécesseurs, Richard Adou est un homme médiatique qui croit aux vertus de la communication face à ceux qui dénoncent une justice partiale et soumise aux ordres de l’exécutif . « La communication fait partie de notre profession, elle est même au cœur de notre action » , assure-t-il.

Il a été nommé le 06 juin 2023, conseiller au conseil constitutionnel.

Avec abidjan.net


Procureur de la République – Une femme pour succéder à Adou Richard en Côte-d’Ivoire ?

Affaire Guillaume Soro : Communiqué du procureur de la République | FratMat

Le procureur de la République près le tribunal de première instance d’Abidjan Adou Richard s’apprête à passer la main après dix ans.

Mais qui pour succéder au procureur récemment nommé au sein du Conseil Constitutionnel ?

Aminata Touré, étant déjà nommée au poste de nouvelle présidente du Conseil constitutionnel, à Abidjan, certaines sources font savoir que le président Ouattara misera sur un cadre du sud du pays pour remplacer Adou Richard.

Une poignée va plus loin en affirmant la main sur le cœur que le nouveau Procureur de République sera une femme.

Ce qui serait une première dans l’histoire du pays.

Sylvie Kouamé

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici