Cette déclaration intervient à un moment où le général Abdou Sidikou Issa, chef d’état-major des armées du Niger, a exprimé son soutien aux putschistes par le biais de son compte Twitter. Il a affirmé partager les motivations des militaires pour éviter un affrontement sanglant.

Face à la situation politique volatile au Niger, où les Forces de défense de sécurité (FDS) ont récemment annoncé avoir renversé le président Mohamed Bazoum, actuellement en détention, Vladimir Poutine, le président russe, a envoyé un message discret mais précis à toutes les nations africaines qui souhaitent un soutien de la Russie dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Un message adressé aux pays du Sahel qui ont maille à partir avec le terrorisme lors du sommet Russie-Afrique qui a actuellement lieu à St-Petersbourg.Cette déclaration intervient à un moment où le général Abdou Sidikou Issa, chef d’état-major des armées du Niger, a exprimé son soutien aux putschistes par le biais de son compte Twitter. Il a affirmé partager les motivations des militaires pour éviter un affrontement sanglant. Cette situation a soulevé de nombreuses questions sur les motifs derrière ce soutien inattendu.

Poutine se propose…

Dans ce contexte de tensions, Poutine a évoqué le soutien de la Russie aux efforts anti-terroristes en Afrique, indiquant subtilement une volonté de coopérer avec toutes les nations africaines qui le veulent pour relever les défis de sécurité contemporains. Il a également souligné la possibilité d’établir des initiatives économiques et commerciales mutuellement bénéfiques.

« Nous sommes naturellement prêts à établir et à développer efficacement la coopération avec d’autres organisations régionales africaines représentées à notre réunion. Nous sommes favorables à une coordination étroite en matière de politique étrangère et à une coopération avec elles dans la lutte contre les défis et les menaces modernes, notamment le terrorisme, l’extrémisme et la criminalité organisée », a-t-il déclaré.

Prigojine se réjouit du putsch

Evgueni Prigojine, l’homme d’affaires russe à la tête de la société militaire privée Wagner, a publiquement exprimé sa satisfaction face au récent coup d’État au Niger via un post diffusé sur telegram. Réagissant à la chute de Mohamed Bazoum, qu’il qualifie de « président pro-français », Prigojine a salué ce qui se passe au Niger comme, selon lui, une avancée majeure vers l’indépendance de la nation. Ces propos ont été relayés par Mathieu Olivier de Jeune Afrique qui a tweeté une capture du post.

Charly Hessoun

Advertisement

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici