Dans un scrutin à un seul tour, le président sortant devance l’ancien gouverneur du Katanga Moïse Katumbi (18,08%), l’autre opposant Martin Fayulu (5,33%) ou encore l’ancien premier ministre Adolphe Muzito (1,12%).

L’annonce officielle est tombée. Félix Tshisekedia été réélu président de la République démocratique du Congo haut la main, avec 73,34 % des voix, a annoncé dimanche 31 décembre à Kinshasa la Commission électorale nationale (Céni), selon les résultats complets provisoires, au terme d’un scrutin qualifié de « simulacre d’élections » par l’opposition qui en demande l’annulation.

Dans ce scrutin à un tour, il devance l’ancien gouverneur du Katanga (sud-est) Moïse Katumbi (18,08 %), l’autre opposant Martin Fayulu (5,33 %) ou encore l’ancien Premier ministre Adolphe Muzito (1,12 %). La vingtaine d’autres candidats, dont le prix Nobel de la paix Denis Mukwege, n’atteignent pas 1 % des suffrages.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici