Une forte majorité des citoyens ivoiriens pensent que le gouvernement ne se préoccupe pas  suffisamment des problèmes et défis auxquels font face les jeunes, selon les résultats de la  plus récente enquête Afrobarometer.  

L’agence de sondages Afrobaromètre vient de sortir son dernier sondage sur la Cote-d’Ivoire. sur les attentes des jeunes ivoiriens de  leurs gouvernants. Nous vous proposons l’intégralité  du sondage.

Abidjan, Côte d’Ivoire 8 mai 2024 Communiqué de presse

Pour les Ivoiriens, le gouvernement ne semble pas suffisamment se préoccuper des problèmes de la jeunesse

Pour les Ivoiriens, le gouvernement ne semble pas suffisamment se préoccuper des problèmes de la jeunesse. Une forte majorité des citoyens ivoiriens pensent que le gouvernement ne se préoccupe pas suffisamment des problèmes et défis auxquels font face les jeunes, selon les résultats de la plus récente enquête Afrobarometer.

Seulement une minorité des sondés déclarent qu’un jeune de leur ménage a bénéficié d’un programme du gouvernement pendant l’année écoulée, qui est une année spécialement dédiée à la jeunesse.

En outre, les jeunes Ivoiriens déplorent la manière dont le gouvernement actuel répond à la plupart des défis économiques.

Pour réduire le chômage, l’un des problèmes importants du pays et surtout des jeunes, les Ivoiriens suggèrent que le gouvernement travaille davantage à résoudre l’inadéquation entre la formation et l’emploi et à procurer de l’expérience aux jeunes puisque le manque de formation ou de préparation adéquate, l’insuffisance d’expérience professionnelle et
l’inadaptation de la formation aux exigences du marché de l’emploi sont cités comme étant les principales causes du chômage des jeunes Ivoiriens.

Résultats clés
L’augmentation du coût de la vie, le chômage et la santé sont les trois problèmes les plus importants du pays auxquels le gouvernement devrait accorder la priorité, selon les jeunes Ivoiriens (Figure 1).

Sept adultes ivoiriens sur 10 (69%) pensent que le gouvernement se préoccupe « juste un peu » (46%) ou « pas du tout » (23%) des problèmes et défis auxquels font face les jeunes (Figure 2).

Seulement 6% des sondés disent qu’un jeune de leur ménage a bénéficié d’un programme du gouvernement destiné à la jeunesse pendant l’année écoulée (2023), dédiée à la jeunesse (Figure 3).

La majorité des jeunes Ivoiriens pensent que le gouvernement actuel répond « plutôt mal » voire « très mal » aux problématiques de la stabilité des prix (88%), la réduction du fossé entre riches et pauvres (81%), l’amélioration des conditions de vie des pauvres (74%) et la création d’emplois (63%). Ils sont partagés en ce qui concerne la gestion de l’économie (50% bonne vs. 49% mauvaise) (Figure 4).

Le manque de formation ou de préparation adéquate, le manque d’expérience, l’inadéquation entre la formation et l’emploi, et la réticence des jeunes à occuper certains emplois sont les quatre principales causes du chômage des jeunes selon les
Ivoiriens (Figure 5).

Afrobarometer est un réseau panafricain et non-partisan de recherche par sondage qui produit des données fiables sur les expériences et appréciations des Africains relatives à la démocratie, à la gouvernance et à la qualité de vie. Neuf rounds d’enquêtes ont été réalisés dans un maximum de 42 pays depuis 1999. Les enquêtes du Round 10 ont été lancées en janvier 2024. Afrobarometer réalise des entretiens face-à-face dans la langue du répondant avec des échantillons représentatifs à l’échelle nationale. L’équipe d’Afrobarometer en Côte d’Ivoire, conduite par Zechlab, s’est entretenue avec 1.200 adultes ivoiriens en janvier 2024. Un échantillon de cette taille produit des résultats nationaux avec des marges d’erreur de +/-3 points de pourcentage à un niveau de confiance de 95%. Des enquêtes ont été précédemment réalisées en Côte d’Ivoire en 2013, 2014, 2017, 2019 et 2021.

SOURCE: AFROBAROMETER

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici