Après une grande cabale contre la société Malian Aéro campany  de l’opérateur économique malien Ibrahima Diawara qui gérait l’opération des pluies provoquées depuis 2009,  ils ont fini par retirer le programme des mains de ce digne fils du pays qui, pourtant, le faisait avec honnêteté pour le bonheur des Maliens.

Depuis le début de l’hivernage, les plaintes se multiplie sur les medias, les réseaux sociaux et dans les ‘’grins’’. Les Maliens se plaignent du manque de pluies, sans savoir ce qui était le secret de l’abondance des pluies durant toutes ces années.

Le programme de pluies provoquées au Mali a été initié par l’ancien président feu Amadou Toumani Touré suite au déficit pluviométrique que le Mali traversait.

Ce programme a été conduit de 2006 à 2008 par une société américaine qui facturait à 5 millions de dollars (soit 3 milliards FCFA) par programme qui était de 5 mois.

C’est alors que le jeune operateur Diawara, lors d’une audience, a profité pour expliquer au Président ATT qu’on pouvait faire ce programme à moindre coût, à 50% moins cher.

La société américaine facturait la mobilisation de deux avions venant des Etats-Unis. Et après le programme, elle ramenait les avions aux Etats-Unis. Ce qui ramenait le coût du programme à 3 milliards FCFA.  Suite aux conseils de Diawara, l’Etat a décidé de faire un appel d’offre pour l’achat de 2 avions, mais en préfinancement. C’est donc la société Malian Aéro qui a eu le marché, une société de droit malien installée au Mali.

A travers ce marché, de 2009 à 2021, l’Etat a économisé pratiquement 18 milliards Fcfa.

Au lieu de dépenser 3 milliards FCFA, l’Etat dépensait un peu plus de 1 milliard FCFA. Mais en réalité, avec les jeux de la TVA et tout ce qui s’en suit, la société Malian Aéro Company ne touchait que 1,5 milliards Fcfa. Et, là, elle faisait 12 mois sans toucher 1 franc.

Malgré tout, certains ont jugé nécessaire qu’il faut impérativement qu’eux aussi mangent dans cette affaire. Ainsi, ils ont simplement monté une campagne médiatique en 2021, dans la mouvance du Mali Kura, pour dire que l’opération doit être arrêtée. C’est dans ce cadre qu’en fin 2021, il a été signifié à Diawara que le contrat ne sera pas renouvelé. Cela, en violation flagrante des clauses du contrat. Mais, ce dernier n’a jamais voulu en faire un problème, et il n’a même pas voulu que la presse le sache.

Dernièrement, après le constat du déficit de pluies, beaucoup de Maliens se posent la question de savoir si l’opération continue.

Oui, elle continue. Mais c’est désormais l’armée de l’air qui est chargé de l’exécution du contrat, même si elle n’a pas les outilles nécessaires pour faire ces genres de travail.

Rassembler les nuages dans le ciel, les ensemencer, ensuite les bombarder pour le transformé en pluie est un travail qui nécessite une certaine expertise que ‘’Malian Aero Company avait acquise en 12 ans de pratique.

Donc, aujourd’hui, force est de reconnaitre que la mauvaise pluviométrie annoncée est due en grande partie à cette affaire.

Il faut en tout cas attendre quelques années pour permettre à l’armée de l’air d’acquérir du matériel adéquat pour cette opération, mais aussi l’expérience du personnel.

Entretemps, Ibrahima Diawara est devenu lui-même un paysan avec sa nouvelle entreprise Diazon. Mais, il le fait autrement, sans rien attendre de la pluie.

Rallye

Source : LA DIFFERENCE

Advertisement

2 Commentaires

  1. Someone essentially help to make seriously articles I would state. This is the first time I frequented your web page and thus far? I surprised with the research you made to create this particular publish incredible. Fantastic job!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici