Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, « est préoccupé » par les violences signalées lors des récentes manifestations de protestation contre la candidature du président Alassane Ouattara pour un troisième mandat en Côte d’Ivoire, selon son porte-parole Stéphane Dujarric, dans un communiqué publié mardi.

« Le Secrétaire général est préoccupé par les événements violents signalés ces derniers jours dans le pays et qui ont entrainé la mort de plusieurs personnes à Daoukro, Bonoua et Gagnoa », a écrit M. Dujarric, assurant que M. Guterres « suit de près l’évolution de la situation en Côte d’Ivoire à l’approche de l’élection présidentielle » prévue le 31 octobre.

Tout en renouvelant « le soutien continu des Nations Unies au gouvernement et au peuple » ivoirien, Antonio Guterres a appelé « toutes les parties prenantes à résoudre leurs différends par le dialogue et à créer un environnement propice à une élection pacifique, inclusive et crédible ».

Amnesty international s’est pour sa part dite préoccupée par l’ »apparente collaboration de la police avec des groupes d’hommes armés » lors des manifestations, ce qui « représente une résurgence alarmante de l’utilisation d’agents non officiels «d’application de la loi» en Côte d’Ivoire », dans une note ce jour.

Depuis l’annonce, le 06 août, de la candidature du chef de l’Etat, les leaders de l’opposition ont exprimé leur vive protestation contre cette décision jugée « inconstitutionnelle » et des manifestations de contestation ont éclaté dans diverses localités du pays, faisant officiellement cinq morts, 104 blessés et 64 interpellés, entre lundi et vendredi derniers.

Alerte info/Connectionivoirienne.net