L’Union européenne «ne reconnaît pas et ne reconnaîtra pas les autorités issues du putsch» au Niger, et suspend immédiatement «toutes ses actions de coopération dans le domaine sécuritaire» avec le pays du Sahel, a déclaré samedi le chef de la diplomatie de l’UE Josep Borrell.

Le président Mohamed Bazoum, renversé par un coup d’État militaire, «a été démocratiquement élu, il est et demeure donc le seul Président légitime du Niger. Sa libération doit intervenir sans condition et sans délai», a indiqué Josep Borrell dans un communiqué. Outre la suspension de tout aide budgétaire, «toutes les actions de coopération dans le domaine sécuritaire sont suspendues sine die avec effet immédiat», a-t-il ajouté.

RFI

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici