Au Niger, la junte au pouvoir a suspendu jusqu’à nouvel ordre l’octroi des droits miniers sur l’ensemble du territoire. Cette décision a été rendue publique le lundi 22 janvier 2024, via une note de service du ministère nigérien chargé des mines.

 
 Dans le même document, le ministère demande aux responsables du secteur de lui faire le point des droits miniers antérieurement octroyés.
 
1400 kg de lingots d’or pour une valeur de plus de 60 milliards de FCFA
 
La note ne précise cependant pas les raisons qui ont poussé les autorités militaires à prendre cette mesure. Il faut quand même rappeler qu’il y a quelques semaines, une importante quantité de lingots d’or sans document officiel, a été saisie à l’aéroport d’Addis-Abeba. 
 
Ce précieux métal jaune devait quitter l’Ethiopie pour Dubai. Selon l’Agence de presse nigérienne qui rapporte l’information, sa valeur marchande est estimée à des dizaines de milliards de FCFA. RFI, plus précis, parle de  1400 kg de lingots d’or pour une valeur de plus de 60 milliards de FCFA.
 
Une enquête ouverte
 
Alertée par les autorités éthiopiennes, la junte aurait relevé de leurs fonctions plusieurs agents des douanes, de la gendarmerie et de la police en service à l’aéroport de Niamey. Une enquête a déjà été ouverte, informe le ministre nigérien de la justice Alio Daouda.
 
Pour l’autorité qui s’exprimait ce jeudi 25 janvier lors d’une sortie médiatique, les « investigations permettront de connaître l’origine des lingots d’or exportés ainsi que leur destination, mais aussi d’identifier les personnes qui sont impliquées afin de les traduire devant la justice ». 
Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici