Ouagadougou et Bamako ont manifesté, leur soutien matériel à Niamey au moment où les chefs d’états-majors de la Cédéao se préparent à intervenir militairement pour restaurer l’ordre constitutionnel.

Le Burkina et le Mali ont déployé, vendredi 18 août 2023, des avions de combat pour « répondre à toute forme d’agression contre le Niger », a rapporté la télévision publique nigérienne.

Selon elle, les deux pays « mutualisent leur forces avec celles du Niger contre toutes formes d’agression contre le pays », à travers le « déploiement de vecteurs aériens » à Niamey.

Sur les images diffusées à la télévision nationale nigérienne, on aperçoit des aéronefs de type Super Tucano, chacun frappé des drapeaux du Burkina et du Mali. On y voit aussi, pour la première fois, un avion léger d’attaque au sol Hürkus-C de l’armée de l’air nigérienne, armé et équipé d’un système d’imagerie EO/IR pour la reconnaissance.

Toujours selon la télévision nigérienne, des officiers d’état-major de ces trois pays se sont réunis à Niamey, avec pour « objectif, de peaufiner le plan de riposte contre les agressions programmées par la Cedeao ».

Elle a ajoute que l’axe Bamako-Ouagadougou-Niamey est un exemple de solidarité, d’amitié et surtout de fraternité.

Ce déploiement intervient alors que la Communaute economique des Etats de l’Afrique de l’ouest est sur le point d’intervenir au Niger dans les prochains jours afin de restaurer l’ordre constitutionnel. Mercredi 26 juillet, le Conseil national pour la sauvegarde de la patrie a renversé le régime de Mohamed Bazoum.

SD/ac/APA

Advertisement

2 Commentaires

  1. I have been browsing on-line greater than 3 hours today, yet I never discovered any interesting article like yours. It is beautiful price enough for me. In my opinion, if all webmasters and bloggers made excellent content material as you did, the web can be a lot more helpful than ever before.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici