Au moins onze (11) civils nigériens ont été tués, vendredi, dans une attaque menée par des hommes armés près de la frontière du Burkina Faso, a rapporté l’armée nigérienne.

« Dans la matinée du 29 décembre, il est à noter qu’un incident tragique s’est produit dans le secteur de Bankilaré », a indiqué le bulletin hebdomadaire des opérations des Forces armées nigériennes (FAN) publié samedi soir à la télévision publique.

« En effet, des terroristes aux guidons de plusieurs motos ont fait irruption, respectivement, dans les villages de Amara et de Loutchi, situés à environ 30 kilomètres au sud-est de Bankilaré dans la commune de Mehanna, où il ils se sont pris aux paisibles citoyens de ladite localité, tuant onze (11) parmi eux », a précisé la même source.

Selon l’armée nigérienne, « cette énième action lâche des terroristes est la résultante des multiples offensives aéroterrestres que leur livrent les forces de défense et de sécurité depuis un certain temps ».

Le secteur de Bankilaré est la partie de la région de Tillabéri située dans l’ouest du Niger et près de la frontière avec le Burkina Faso.

Depuis 2017 cette zone est en proie à des attaques armées attribuées aux groupes terroristes opérant dans le nord du Burkina Faso.

Depuis quelques mois, le Niger, le Mali et le Burkina Faso ont décidé de mutualiser leurs forces pour lutter contre le terrorisme le long de leurs frontières communes, après avoir rompu leur coopération avec l’armée française.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici