mercredi, février 28, 2024
Accueil NEWS Cote d'Ivoire Municipales ivoiriennes : Adjaratou Traoré accusée de « perturber » la campagne...

Municipales ivoiriennes : Adjaratou Traoré accusée de « perturber » la campagne à Koumassi

15
1

Dans la commune de Koumassi, dans le Sud d’Abidjan, deux candidats se partagent ostensiblement le même électorat, notamment Mme Adjaratou Traoré et le maire sortant, Cissé Bacongo, une situation présentant un risque potentiel de conflits.  

Le député Kader Abdramane, membre du staff de M. Cissé Bacongo, maire sortant, a lors d’une conférence de presse ce dimanche 27 août 2023, fait état d’une « tentative de perturbations du meeting de lancement de campagne (de M. Bacongo), par des jets de pierres », samedi à la place Ich’Allah.

C’est dans une ambiance surchauffée que Ibrahima Cissé Bacongo, le candidat du RHDP aux municipales à Koumassi a fait le lancement de sa campagne électorale. Un affrontement a eu lieu au cours de la cérémonie. C’était le samedi 26 août 2023 à la place Inchallah de la commune.

« Nous avons eu des informations comme quoi la candidate indépendante Adjaratou Traoré aurait recruté des jeunes dans des communes pour venir perturber la campagne électorale à Koumassi », a-t-il déclaré, lors d’une conférence de presse.

« Depuis plusieurs semaines, nous avons été alertés par différentes sources, des dispositions qui seraient en train d’être prises en vue de créer un climat de violence, avant, pendant et après le scrutin », a-t-il fait savoir, face aux caméras.

Pour le staff de Bacongo cet acte vise à « préparer les esprits à la contestation programmée des résultats prévisibles ». Le député Abdramane a relevé que les autorités compétentes ont été saisies et invitées expressément à prendre des mesures adéquates que nécessite le contexte suscité.

Le staff de M. Bacongo fait état de la « destruction systématique » des ses supports de communication par des groupes de jeunes dans les différents quartiers, le saccage des points d’animation et QG de campagne.

Kader Abdramane a souligné qu’à l’occasion des heurts, il y a eu des blessés dont un jeune transporteur qui a été évacué à l’hôpital général de Port-Bouet, dans la commune voisine, appelant les populations au calme et à vaquer à leurs préoccupations.

La candidate indépendante Adjaratou, issue du Rhdp, le parti au pouvoir, n’a pas eu le parrainage de sa formation politique, mais elle s’est engagée pour ces joutes électorales. M. Bacongo, secrétaire exécutif du Rhdp, devra conquérir davantage d’électeurs pour consolider son leadership.

Concernant ces « affrontements entre mes militants et ceux du candidat d’un adversaire politique sur la place Inch’Allah à Koumassi. Je tiens à vous rassurer que ces allégations sont fausses et trompeuses », a réagi Adjaratou Traoré, dans une déclaration.

« Mes militants ne sont ni de près, ni de loin concernés par ces heurts ! Pour preuve, nous étions en caravane dans différents quartiers (de Koumassi) lorsque ces informations nous sont parvenues », a-t-elle poursuivi.

« Nous sommes fermement attachés aux principes de non-violence et paix en faveur d’une élection apaisée. J’invite tous nos militants et sympathisants au calme et à faire preuve de retenue face à toute sorte de provocation », a-t-elle conclu.

AP/APA

Advertisement

1 COMMENTAIRE

  1. Hello There. I found your blog using msn. This is a very well written article. I’ll make sure to bookmark it and return to read more of your useful information. Thanks for the post. I’ll definitely comeback.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici