Ce qu’elle propose à la place d’une « gestion amateuriste » du maire sortant

Au milieu d’un décor de couleurs jaune blanc et vert symbolisant jeunesse, paix et espoir, sous le regard attentionné du père Georges Ouégnin tenant encore bon en dépit de l’âge avancé, Yasmina Ouégnin et les membres de sa liste ont été présentés, samedi 12 aout, aux électeurs de Cocody. Théâtre des opérations, la permanence de la Députée située entre le lycée classique et Sofitel Hôtel Ivoire. Les partisans de la candidate indépendante issue du Pdci-Rda se sont mobilisés ne laissant aucun espace vide. Ils ont tenu à manifester leur soutien à la jeune dame qui ne porte pas cette fois l’étendard de son parti et contre qui plusieurs voix se sont élevées pour la détourner de son chemin. Elle est restée intraitable jusqu’au bout et a choisi de mener bataille contre le maire sortant qu’elle accuse d’avoir rabaissé le prestige de Cocody avec une gouvernance approximative.

Les 65 membres de la liste ont été appelés au podium par vagues successives. Des hommes et des femmes venus des quatre points cardinaux de la commune, de hauts et modestes cadres d’administration publique et privée. Ils sont banquiers, juristes, médecins, experts comptables, urbanistes, universitaires, enseignants… Une liste moins marquée politiquement où le plus jeune candidat a 27 ans. On note quand même la présence de Doulaye Coulibaly choisi comme directeur de campagne de la liste Epc (Ensemble pour Cocody) bien connu dans les rangs du Pdci en sa qualité de vice-président et adjoint au maire de Cocody. L’ancien animateur et journaliste télé, Georges Wenceslas Aboké et quelques jeunes cadres du Pdci sont de cette aventure. Quand Yasmina Ouégnin monte au pupitre au bout d’une longue et belle cérémonie, à la suite de plusieurs discours, elle choisit un ton offensif.

Entre justification de sa candidature indépendante et déconstruction de la gestion du sortant Jean Marc Yacé, oint par le Pdci-Rda et dont elle est la principale challenger. Yasmina ne ménage pas non plus la haute direction du Pdci qu’elle accuse d’avoir rejeté sa candidature en interne alors qu’elle présentait la meilleure offre. Elle contre-attaque en ces termes : « Députée de la Nation, élue de Cocody, je ne peux pas et ne dois pas rester insensible lorsque notre commune emprunte un chemin hasardeux. Je ne peux pas et ne veux pas rester insensible au manque de cohérence dans le développement local que nous constatons tous, depuis plusieurs années. Je ne peux pas et ne vais pas être une spectatrice et donc une personne passive face à l’amateurisme qui se vit sous nos yeux dans la gouvernance locale. Spectacle attristant d’une gouvernance sélective, accordant des privilèges à certains, niant le droit au développement aux autres, abandonnant des populations de Cocody à leur sort.

Spectacle désolant d’une gouvernance sélective incapable de tenir un minimum des promesses de développement parce qu’inadaptée et mal conduite à bien des égards. » Yasmina Ouégnin veut redonner à Cocody son prestige. A cet effet, elle considère son offre politique audacieuse qui tranche d’avec celle de l’équipe sortante. Éducation, Santé, Culture, Promotion de la jeunesse, Autonomisation de la femme, Environnement… Elle promet des investissements dans tous ces domaines délaissés, selon elle, par son adversaire le plus sérieux.

« Avec des hommes et des femmes de valeurs, avec des hommes et des femmes dont les cœurs sont en révolte face à ce qui se présente indéniablement comme une déconfiture progressive de notre cité, j’ai décidé de transfigurer Cocody et de la remettre sur la voie du développement vrai, inclusif et partagé », se révolte-t-elle. Puis Yasmina d’éclairer un peu plus : « La liste Ensemble Pour Coocdy a décidé de proposer un nouveau contrat social qui se veut une alternative crédible et inclusive au statu quo que veulent nous servir les tenants de cette posture de stagnation et de préservation d’intérêts particuliers, propre à ceux qui optent pour le confort immédiat sans scruter l’horizon ». La porte-étendard de la liste Ensemble pour Cocody dit avoir choisi de ne pas se dérober au rendez-vous de l’histoire, refusant ainsi la « posture conservatrice » de son parti, le Pdci-Rda.

SD à Abidjan

Advertisement

4 Commentaires

  1. hey there and thank you for your info – I’ve definitely picked up anything
    new from right here. I did however expertise several technical
    issues using this website, since I experienced to reload
    the website lots of times previous to I could get it
    to load correctly. I had been wondering if your hosting is
    OK? Not that I am complaining, but slow loading instances times will sometimes
    affect your placement in google and could damage your high quality score if ads and marketing with Adwords.
    Anyway I’m adding this RSS to my email and can look out for
    a lot more of your respective interesting content.
    Make sure you update this again soon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici