Les diplomates ivoiriens sont dans l’inquiétude à Genève et à Berne, nos deux représentations diplomatiques dans la confédération helvétique (Suisse). La raison se trouve dans le climat de terreur dans lequel ils exercent leurs activités sous la houlette tyrannique de celui qui cumule comme un demi-dieu les responsabilités de chef de Mission de ces deux postes.En effet depuis 2011, le sieur ADJOUMANI Kouadio est ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Cote d’Ivoire près la Confédération Suisse avec résidence à Berne et Ambassadeur représentant permanent de la Cote d’Ivoire près l’Office des Nations-Unies à Genève avec résidence á Genève.Cet Ambassadeur dont la mission est d’œuvrer au rayonnement et au prestige de l’image de la Cote d’Ivoire en Suisse se révèle être un véritable tyran dont les actions et les actes portent gravement atteinte à l’intégrité psychologique, morale et physique de ses collaborateurs.

Injures, intimidations, menaces, mépris des règles administratives et harcèlement sont les caractéristiques de la gouvernance de l’homme qui prétend être soutenu en haut lieu.Sous son règne, on note de triste mémoire : La maltraitance de l’ex Premier Conseiller ZOUON BI TIDOU Nestor décédé le 4 février 2016,Le décès le 29 septembre 2015 du Conseiller Paule Jocelyne BALLIE épouse du Premier Conseiller ZOUON BI, soit cinq mois avant son mari. Le décès le 18 janvier 2022 du Conseiller NIAMIEN KRA Sandrine,

  • Le rappel de poste avant terme en 2022 du Représentant Permanent Adjoint pour les humeurs de son supérieur hiérarchique.
  • Le licenciement abusif d’une agent recrutée localement, au mois d’octobre 2022 pour avoir demandé le bénéfice de son congé annuel pendant que son Mari souffre d’un cancer du sang et qu’elle a des enfants à bas-âge,
  • Et tout récemment, le 15 juin 2023, le rappel de poste avant terme du Premier Conseiller et l’un des Conseillers de notre Ambassade à Berne.Concernant les décès du couple ZOUON BI, l’Ambassadeur a refusé de leur faire remettre leurs indemnités d’équipement pourtant payés par le Trésor public et ce, malgré l’intervention des autorités du Ministère des Affaires Étrangères. A ce jour, on ignore si leurs ayant-droit ont pu percevoir ces fonds.Quant aux collaborateurs de Berne rappelés de poste avant terme, ceux-ci sont victimes des humeurs de l’Ambassadeur Kouadio ADJOUMANI. Ce dernier a refusé de leur octroyer des congés annuels au mépris des textes en vigueur, ainsi que des autorisations d’absence pour leur permettre de se rendre aux obsèques de proches parents décédés pendant que lui-même a bénéficié d’une longue période d’absence dans le but d’organiser les obsèques de sa défunte Mère qui a été inhumée le 9 juin 2023 á Gouméré.Alors question, comment peut-on refuser à ses collaborateurs le droit d’honorer la mémoire des proches pendant que soi-même on profite de cette autorisation ?En plus de ces actes de gouvernance décriés, l’Ambassadeur a ses heures particulières de travail. Absent toute la journée, c’est seulement à partir de 20 heures qu’il rejoint le bureau.C’est le lieu d’interpeller les autorités sur les agissements de cet Ambassadeur atypique qui prend plaisir à rabaisser ses collaborateurs qui souffrent en silence depuis trop longtemps.Ces actes sont à dénoncer pour éviter de mettre à mal le travail colossal abattu par le Président de la République qui a redoré l’image de la Diplomatie ivoirienne et a amélioré les conditions de travail et de vie des Diplomates ivoiriens depuis 2011.
  • A.D Zigbognon, correspondance particulière in Connectionivoirienne.
Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici