Par l’intervention du président de la Transition, le Col Assimi Goïta, hier au stade Abdoulaye Makoro Sissoko de Kayes, l’on avait plus l’impression d’entendre un chef d’Etat bâtisseur qui ambitionne enfiler le manteau de candidat à la prochaine élection présidentielle.

Pour le chef de la Transition malienne, le Col Assimi Goïta, le chantier du développement est visiblement lancé et sera accéléré dans les prochains jours.

En effet, lors de son intervention, hier dimanche 23 juillet, dans un stade Abdoulaye Makoro Sissoko de Kayes, plein à craquer, le chef de l’Etat a affiché ses ambitions pour le développement de son pays. Il a parlé de la reprise des activités de la COMATEX, de l’UMPP et d’autres unités industrielles, avant de mettre l’accent sur la relance du trafic ferroviaire avec le train voyageur Kayes-Bamako, sans compter d’autres actions salvatrices de développement socioéconomiques.

Pour le Col Assimi Goïta, le Mali a d’énormes potentialités qui vont être exploitées pour le bien-être  des Maliens. Comme pour rappeler qu’il avait promis, à son arrivée au pouvoir, à travailler pour soulager les souffrances de ses compatriotes. C’est ce qu’il a commencé à faire depuis plusieurs mois. Et le chef de l’Etat de s’engager à tout mettre en œuvre pour que les richesses du Mali profitent aux Maliens. A titre d’exemple, il a souligné que l’or du Mali doit briller pour les Maliens. Il faut, à le croire, mener des actions concrètes pour réduire la pauvreté chez le plus grand nombre des populations.

Au plan social, le chef de la Transition s’est engagé à des actions de constructions ou de renforcement de diverses infrastructures. Il s’agit par exemple de rendre fonctionnelle l’unité de dialyse de l’hôpital de Kayes, la construction de structures sanitaires de référence, dont une de dernière génération, la construction d’un grand stade de football à Tombouctou, de rendre opérationnelle l’Université de cette ville, du lancement du chantier d’un deuxième lycée public à Kayes, etc.

Pour le chef de l’Etat, le chantier du développement sera intensifié pour permettre au pays de s’engager résolument sur le chemin de l’émergence et de l’épanouissement de ses populations qui ont trop souffert de la crise multidimensionnelle de ces dernières années.

Par ces actions et projets multiples énoncés et d’autres déjà accomplis, le président de la Transition apparaît comme un « Grand bâtisseur », celui du Malikura, dont les premiers pas institutionnels viennent d’être lancés, à travers la promulgation du décret d’adoption de la nouvelle Constitution, celle de la IVème République.  Mais, en même temps, à travers, la détermination et les efforts du chef de l’Etat à tenir parole par rapport aux promesses,  le Col Assimi Goïta semble adopter dans une posture de possible prétendant à la conquête du fauteuil de futur président de la République du Mali. Car, l’on peut légitimement se demander si Assimi Goïta voudra poser les premiers jalons de la nouvelle République et se retirer si promptement au profit d’un autre aspirant aux hautes fonctions de l’Etat.

Et la nouvelle Loi fondamentale peut-elle être effectivement mise en œuvre sous le leadership d’une autre personnalité, qui viendrait à se faire élire lors de la prochaine élection présidentielle ? La dynamique amorcée par le pouvoir de Transition pourra-t-elle être maintenue dans cette éventualité ? Quid des orientations stratégiques de l’Etat du Mali sur la scène internationale avec un leadership différent de celui du Col Assimi Goïta ?

C’est toutes ces questions ajoutées au discours et engagements du chef de l’Etat qui poussent de nombreux observateurs à détecter dans la posture du Numéro un malien les velléités du futur candidat à la présidence de la République.

Cette analyse est corroborée par des faits et gestes de nombreux mouvements, partis politiques et mêmes des personnes ressources dans le sens d’une  future mobilisation en faveur du chef de la Transition, afin de lui assurer un rôle majeur dans la marche du pays. Mais, le col Goïta s’inscrira-t-il dans cette démarche de continuité du succès engrangé à la tête du pays ou voudra-t-il mettre en veilleuse ses ambitions immédiates pour la Malikura ? Les prochains jours nous le diront !

Boubou SIDIBE

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici