Sa tête était mise à prix par les Etats-Unis qui avaient proposé une prime de 3,4 milliards de francs CFA (environ 5 millions de dollars) pour sa capture.

Ce lundi 29 avril 2024, l’État-major général des armées maliennes a déclaré avoir éliminé un « important chef terroriste étranger » lors d’une opération d’envergure dans le Liptako, secteur d’Indélimane, cercle d’Ansongo, région de Gao.

Ce terroriste étranger n’était autre qu’Abou Houzeifa, également connu sous le nom d’« Hugo ». Identifié formellement par l’armée malienne, il est responsable de plusieurs attaques contre les civils et les forces armées au Mali, au Niger et au Burkina Faso.

Sa tête était mise à prix par les Etats-Unis qui avaient proposé une prime de 3,4 milliards de francs CFA (environ 5 millions de dollars) pour sa capture en raison de son implication dans l’attaque ayant entraîné la mort de soldats américains au Niger en 2017. Il était directement lié à l’attaque contre les forces spéciales américaines à Tongo Tongo en 2017, revendiquée par feu Adnan Abu Walid Al-Sahraoui, ancien chef de la branche sahélienne de l’État islamique, tué en août 2021 par l’armée française dans le nord malien.

Dans le même communiqué, l’État-major général des armées maliennes a rapporté l’arrestation à Tombouctou depuis le 27 avril dernier d’un « autre suspect terroriste étranger », sans révéler son identité.

Ces opérations sont menées dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans la zone du Liptako Gourma, qui connaît une intensification des activités terroristes ces derniers temps.

MD/ac/APA

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici