Le Président de la République du Sénégal a déclaré, ce vendredi, lors d’une conférence de presse avec son homologue ukrainien, Volodymyr Zelenski, que le continent africain mène une mission de “bons offices pour trouver une issue” à la guerre russo-ukrainienne.  “C’est une mission de bons offices pour le moment, a-t-il dit. Nous avons donné notre appréciation sur le plan de paix en dix points proposé par le Président Zelenski. Un plan de paix sur lequel nous avons des convergences pour bâtir une démarche”. 
Macky Sall est en visite à Kiev avec une délégation de dirigeants africains venus tenter une médiation entre ce pays et Moscou. 
“C’est une mission qui s’inscrit dans le cadre notre attachement  à la charte des Nations Unies  en particulier sur le principe du respect de l’indépendance et de l’intégrité territoriale des États. Nous sommes venus écouter et nous avons entendu le Président Zelenski. Et demain nous irons à Saint-Pétersbourg rencontrer le Président Poutine pour l’écouter et discuter avec lui”, a indiqué M. Sall. 

L’ancien Président en exercice de l’Union africain a également affirmé que “l’Afrique ne ménagera aucun effort pour contribuer à la restauration de la paix”. “Nous croyons au dialogue et il faut toujours laisser la voie ouverte au dialogue”, a-t-il ajouté. 
Macky Sall a par ailleurs souligné que des sujets tels que l’humanitaire et les céréales seront au menu de cette médiation. 

Arrivée vendredi en Ukraine pour une mission de médiation, la délégation de dirigeants africains avait été accueillie dans la matinée par une attaque de missiles russes qui a visé la région de Kiev et déclenché des sirènes anti-aériennes suivies d’explosions.
L’armée de l’air ukrainienne avait indiqué dans la matinée avoir abattu 12 missiles russes dont six Kinjal hypersoniques au-dessus de la région de la capitale où sept personnes, dont deux enfants, ont été blessés par des éclats de projectiles interceptés, selon la police.
La délégation africaine avait peu avant commencé son voyage par une visite à Boutcha, une banlieue de Kiev où l’armée russe est accusée d’avoir massacré des centaines de civils.
Elle doit ensuite se rendre en Russie pour y rencontrer samedi Vladimir Poutine.
Elle comprend quatre présidents – Cyril Ramaphosa (Afrique du Sud), Macky Sall (Sénégal) et Hakainde Hichilema (Zambie), ainsi que Azali Assoumani (Comores), qui dirige l’Union africaine – et des représentants congolais, ougandais et égyptien.

Advertisement

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici