24 heures après avoir publié une liste de 105 candidats présentés comme des militants ou cadres du Rhdp n’ayant pas respecté la consigne présidentielle, la première sanction est tombée.

Les journaux proches du parti au pouvoir informent que lesdits candidats sont temporairement exclus du Rhdp.

En attendant certainement que les instances compétentes siègent et prononcent l’exclusion définitive.

Alassane Ouattara avait prévenu [contre ce qu’il encourageait en 2013 pour les pro-Gbagbo] lors de l’investiture officielle des candidats du Rhdp d’être sans pitié pour tous ceux qui ne voulaient pas s’aligner sur les choix du parti.

«Ouattara sait la réalité», affirme un cadre Rhdp que nous avons interrogé. Selon lui «beaucoup d’indépendants risquent de gagner» devant les candidats choisis «par copinage et combine de la direction du parti».

Ils sont donc nombreux à ne pas avoir entendu cet avertissement du chef. Pour certains, bien implantés localement, il était devenu inconcevable d’avoir toujours les mêmes, surtout des cadres qui résident tous à Abidjan. Ces barons qui ont tous eu du pouvoir Ouattara et pour qui il faut toujours se sacrifier au nom d’une certaine discipline du parti « en réalité pour eux ».

Ainsi du Sud au Nord du pays, ils ont été nombreux à rester sourds aux menaces et à se présenter en candidats indépendants.

Anyama, Gagnoa, Mankono, Gbon, Man, Gbonné… Ils sont répertoriés sur toute l’étendue du territoire.

On y trouve des noms connus du grand public tels que Féh Kessé, ex DG du Trésor ou encore Traoré Adjaratou à Koumassi et Adama Soumahoro ex DGA de la SNEDAI.

La CEI accusée

Certains accusent la Commission électorale «indépendantes» d’avoir aidé à divulguer cette liste. Même si une source à la Cei explique que l’organe électoral « décrié » n’est en rien complice d’une telle manœuvre, beaucoup se demande comment est-ce que la liste a pu être constituée sans la complicité de la CEI.

Vindicte populaire

Furieux, le Rhdp a donc publié une liste sur laquelle elle a donné des détails sur les données personnelles des 105 concernés en flagrante violation de la loi.

Des numéros de téléphone, les lieux de travail ou des fonctions occupées, les entreprises etc. Le Rhdp voudrait-il les livrer à la vindicte après avoir prononcé leur radiation temporaire pour une élection ?

Une façon d’imposer la discipline comme le souligne un analyste proche du Rhdp.

Mais peut-on au nom de la discipline exposer ainsi sur la place publique des personnalités, pères et mères de famille qui depuis de longues années ont tout donnée pour le Rdr ensuite pour le Rhdp ?

La coalition au pouvoir n’arrête plus de faire preuve des réflexes et comportements dictatoriaux depuis un certain temps.

Sylvie Kouamé avec AGD Connectionivoirienne

Advertisement

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici