En plus de 170 morts dans d’autres localités de l’est de la Libye et 40 000 personnes déplacées dans le nord-est du pays.

Le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué que le nombre des victimes des inondations dans la ville de Derna, dans l’est de la Libye, s’élevait à 11 300 morts, en plus de 10 100 personnes portées disparues.

Le bureau a également fait savoir, dans un rapport publié samedi soir, que les inondations avaient coûté la vie à 170 personnes dans d’autres endroits de l’est de la Libye, à l’extérieur de Derna, et que le nombre de personnes déplacées dans le nord-est du pays était passé à environ 40 000.

Et de souligner que ces chiffres devraient augmenter, au fur et à mesure de l’avancement des opérations de recherche et de secours, après que de fortes pluies provoquées par l’ouragan Daniel se soient abattues sur plusieurs villes libyennes.

Le 10 septembre, cet ouragan a balayé plusieurs régions de l’est de la Libye, notamment les villes de Derna, Benghazi, Al-Beïda, Al-Marj et Sousse, provoquant de grands dégâts et faisant des milliers de morts, de blessés et de disparus, en l’absence d’un suivi officiel précis des chiffres.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici