Le ministère ivoirien des Mines, du pétrole et de l’énergie dénonce un manquement relatif au contenu local.

Dans une note, la direction générale des hydrocarbures fait observer qu’en dépit de l’entrée en vigueur de la loi N° 2022-408 du 13 juin 2022 relative au contenu local dans les activités pétrolières et gazières, le quota du personnel ivoirien au sein des firmes pétrolières et gazières n’est pas respecté.

« Il me revient de façon récurrente que des sociétés pétrolières, sous-traitants pétroliers, prestataires de services et fournisseurs de biens et services n’emploient pas le personnel ivoirien conformément aux dispositions législatives et réglementaires relatives au contenu local », écrit le directeur général des hydrocarbures, M. Bienvenu Essé.

Pour rappel, le directeur général des hydrocarbures souligne que « toutes les entreprises participant aux activités pétrolières et gazières en Côte d’Ivoire doivent recruter et employer en priorité du personnel de nationalité ivoirienne disposant des qualifications requises ».

Selon M. Bienvenu Essé, l’emploi du personnel non ivoirien se fait par dérogation délivrée sous conditions par le directeur général des hydrocarbures. La Côte d’Ivoire qui dispose d’une École supérieure du pétrole et de l’énergie (ESPE), à l’INPHB, peut répondre aux défis des emplois requis.

L’annexe 1 du décret N° 2023-441 du 24 mai 2023, lui, définit la liste des emplois devant être impérativement occupés par le personnel ivoirien dans les compagnies pétrolières, sans possibilité de dérogation pour le personnel non ivoirien.

« Toutes les entreprises participant aux activités pétrolières et gazières en Côte d’Ivoire doivent mettre en place un programme de formation et/ou de compagnonnage de la main d’œuvre ivoirienne afin de lui permettre d’accéder à tous les niveaux de responsabilité de l’entreprise », mentionne-t-t-il.

Le personnel de toute entreprise intervenant dans les activités pétrolières et gazières devrait comprendre des nationaux ivoiriens à tous les niveaux de postes de sorte à respecter l’indice de personnel local (IPL) tel que le décret d’application de la loi sur le contenu local

Le directeur général des hydrocarbures, Bienvenu Essé, prévient que le non-respect de ces dispositions constituent des faits répréhensibles punis par la réglementation en vigueur. Cette revendication est un combat des syndicats du secteur depuis plusieurs décennies.

Par ailleurs, afin de préserver les chances d’emplois du personnel ivoirien, la non maîtrise d’une langue autre que la langue officielle de la Côte d’Ivoire ne saurait constituer un frein à son recrutement dans les activités pétrolières et gazières en Côte d’Ivoire, conclut la note.

Le groupe pétrolier italien ENI a démarré le 27 août 2023, la production de pétrole et de gaz naturel du champ Baleine, le plus grand du pays, situé en eaux profondes, dans le Sud-Est du pays. De nouvelles découvertes d’hydrocarbures ont été faites encore ces derniers mois.

AP/APA

Image

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici