Les relations entre le Burkina et la Russie sont au beau fixe depuis l’arrivée au pouvoir du capitaine Ibrahim Traoré, en septembre 2023. 

Le vice-ministre russe de la Défense séjourne à Ouagadougou où il a rencontré, hier jeudi 31 août, le Chef de l’Etat burkinabè, rapporte la Présidence du Faso.

Le colonel-général Younous-Bek Evkourov a échangé avec le capitaine Ibrahim Traoré, à qui il a réaffirmé le soutien de la Russie et a évoqué les perspectives de coopération notamment dans le domaine militaire entre Moscou et Ouagadougou.

« Ce sont toutes les sphères y compris la coopération militaire et technique mais aussi la coopération dans le domaine de l’économie, de l’énergie nucléaire et toutes les questions qui pourraient susciter une coopération », a expliqué le vice-ministre russe, à sa sortie d’audience.

La coopération sécuritaire touche à la formation des élèves-officiers et officiers burkinabè à tous les niveaux, y compris les pilotes en Russie, a conclu le Colonel-général Evkourov.

Il a aussi indiqué avoir parlé des engagements pris entre les présidents russe Vladimir Poutine et burkinabè, Ibrahim Traoré, lors du 2e Sommet Russie-Afrique, tenu en fin juillet à Saint-Pétersbourg.

Ouagadougou et Moscou se sont considérablement rapprochés au lendemain du putsch qui a porté le capitaine Traoré au pouvoir.

Mi-aout, le Burkina a participé, aux côtés d’une soixantaine de pays, à la 11e conférence de Moscou sur la sécurité internationale.

A la même période, les autorités ont annoncé l’ouverture prochaine d’une représentation diplomatique russe au Burkina.

A plusieurs reprises, l’armée a témoigné sa reconnaissance à Moscou, pour l’obtention d’équipements militaires pour faire face aux groupes armés terroristes qui écument le pays, depuis 2015, faisant des victimes et entrainé un déplacement massif de populations.

SD/ac/APA

Advertisement

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici