Les décès de migrants en Méditerranée sont une « plaie ouverte dans notre humanité », a déclaré dimanche le pape François, après une série de naufrages meurtriers.

Des mots forts après une série de drames humanitaires. Dimanche 13 août, lors de la prière hebdomadaire de l’Angélus, le pape François a dit prier pour les 41 personnes portées disparues cette semaine, selon les témoignages de quatre rescapés secourus en mer et débarqués mercredi sur l’île italienne de Lampedusa.

Le pontife de 86 ans a rappelé « avec douleur et honte » les chiffres de l’Organisation internationale pour les migrations de l’ONU (OIM), qui a recensé samedi « au moins 2.060 morts » de migrants en mer Méditerranée depuis le début de l’année. Plus de 1.800 de ces victimes ont péri en Méditerranée centrale, entre l’Afrique du nord et l’Italie, la route migratoire la plus meurtrière au monde.

Il exhorte à ne pas devenir « indifférent » aux décès

« C’est une plaie ouverte dans notre humanité », a dit le pape aux fidèles rassemblés place Saint-Pierre au Vatican. « J’offre mes encouragements aux hommes politiques et aux diplomates qui cherchent à la guérir, dans un esprit de solidarité et de fraternité », a-t-il ajouté

Il a également salué « l’engagement de tous ceux qui oeuvrent pour prévenir les naufrages et secourir » les personnes en mer. François, qui exhorte régulièrement à un meilleur traitement de ceux qui fuient leur foyer pour une vie meilleure ailleurs, avait déjà mis en garde cette semaine contre le risque de devenir « indifférent » aux décès. Samedi, deux Tunisiens candidats à l’émigration, dont un bébé, sont morts et cinq ont été portés disparu dans le naufrage de leur embarcation au large des côtes tunisiennes, où onze corps de migrants sub-sahariens avaient été repêchés à la fin de la semaine dernière, et 44 personnes portées disparues.

L’OIM a aussi annoncé le 6 août qu’au moins une trentaine de migrants étaient portés disparus dans le naufrage de deux bateaux au large de Lampedusa, selon les témoignages de survivants.

(Avec AFP)

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici