Dans le Guardian, la fille du président Bazoum s’est exprimée sur les conditions de vie actuelles de sa famille, séquestrée par la junte :

« La situation de ma famille est très dure actuellement. Ils sont dans le noir, et la météo du Niger rend la situation d’autant plus compliquée. C’est très triste de penser qu’ils sont dans le noir, et que la température dans la maison est très élevée. Ils disent qu’ils continueront à se battre, mais c’est dur de voir ma famille dans cette situation. »

 
« C’est très dangereux, les auteurs du coup d’État font tout ça pour exercer une pression sur eux et ce n’est pas juste de les voir dans cette situation. » poursuit-elle.
Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici