Quatre autres soldats ont été blessés, selon l’autorité officielle de la radiodiffusion

L’armée israélienne a annoncé mercredi la mort de 8 soldats, dont 5 officiers, dans les combats dans le nord de la bande de Gaza.

Selon la chaîne officielle de radiodiffusion israélienne, » les noms de huit officiers et soldats de l’armée israélienne tués dans des combats dans le nord de la bande de Gaza ont été autorisés à être publiés », sans fournir de plus amples détails sur l’heure et les circonstances de leur mort.

La même source a rapporté citant un porte-parole de l’armée déclarant « que cinq officiers ont été tués dont : le commandant de la 13e division de la brigade Golani, le lieutenant-colonel Tomer Grinberg, le commandant de compagnie de la 13e compagnie de la brigade Golani, le major Roei Meldasi, et le commandant de compagnie. commandant de la 51e compagnie de la brigade Golani, le major Moshe Avraham Bar-On. »

Le porte-parole militaire a souligné que parmi les officiers figuraient également « le commandant de peloton du 51e bataillon de la brigade Golani, ainsi que le commandant de compagnie de chasse de la 669e unité spéciale de sauvetage tactique ».

Le porte-parole de l’armée a souligné que quatre autres soldats ont été blessés lors des combats d’hier dans la bande de Gaza.

Depuis le 7 octobre, l’armée israélienne mène une guerre dévastatrice contre Gaza qui, a fait, jusqu’à mardi, 18 412 morts, 50 100 blessés, pour la plupart des enfants et des femmes, des destructions massives d’infrastructures et une « catastrophe humanitaire sans précédent », selon des sources officielles palestiniennes.

Advertisement

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici