Dans le cadre du prolongement des restrictions imposées par les forces israéliennes aux fidèles de la mosquée Al-Aqsa pour le 15e vendredi consécutif, après le déclenchement de la guerre contre Gaza

Des témoins oculaires ont déclaré à aux médias que la police israélienne a pris d’assaut la mosquée Al-Aqsa lors de la prière du Vendredi et a également empêché des dizaines de milliers de fidèles d’accéder à la mosquée.

Cela s’inscrit dans le cadre de la continuité des restrictions imposées par Israël aux Palestiniens et aux fidèles de la mosquée Al-Aqsa, pour le 15e vendredi consécutif, depuis le déclenchement de la guerre israélienne contre la bande de Gaza le 7 octobre 2023.

Des témoins oculaires ont déclaré à Anadolu qu' »un certain nombre de policiers israéliens ont pris d’assaut la mosquée Al-Aqsa et ont arpenté ses esplanades au début de la prière ».

Ils ont rapporté que la police israélienne « a attaqué les fidèles qui tentaient d’atteindre la mosquée Al-Aqsa par les portes de la vieille ville ».

Ils ont ajouté que les restrictions israéliennes « ont rendu les esplanades de la mosquée Al-Aqsa presque vides, à l’exception de certains fidèles, dont la majorité étaient des personnes âgées ».

Les restrictions israéliennes ont contraint des centaines de fidèles à prier dans les rues proches de la vieille ville.

La police israélienne « a installé des barrières aux entrées de la vieille ville et aux portes extérieures de la mosquée Al-Aqsa, et n’a laissé passer que les personnes âgées », selon la même source.

La police israélienne impose des restrictions à l’entrée de la mosquée Al-Aqsa depuis le début de la guerre, le 7 octobre 2023, mais les renforce le vendredi.

Dans ce contexte, la police israélienne a renouvelé ses attaques contre les fidèles du quartier de Wadi al-Jouz pour la 15e semaine consécutive, après les avoir empêchés d’atteindre la mosquée Al-Aqsa pour accomplir leurs prières.

Des témoins oculaires ont déclaré à Anadolu que la police israélienne « a agressé les fidèles du quartier et empêché les journalistes de s’approcher des lieux de culte ».

Des témoins oculaires ont également indiqué que la police israélienne « a poursuivi les fidèles dans les rues voisines du quartier ».

Il n’y a eu aucun commentaire immédiat de la part de la police israélienne concernant l’imposition de restrictions ou d’attaques contre les fidèles.

Depuis le 7 octobre 2023, l’armée israélienne mène une guerre dévastatrice contre Gaza qui a fait jusqu’à vendredi « 24 762 morts, 62 108 blessés ainsi qu’une catastrophe humanitaire sans précédent », provoquant également le déplacement de plus de 85% de la population de la bande de Gaza, selon les autorités palestiniennes et les Nations Unies.

 

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici