ImageImageImageImageLa CEDEAO, en confusion, fait amende honorable au sommet de ses chefs d’État et de gouvernement, du 24 février 2024.

1)● Bazoum y est présenté comme ancien président de la République du Niger.

2)● Macky Sall est félicité pour ses réalisations d’infrastructures et son leadership exemplaire pour le continent Africain.

3)● Les sanctions ne sont pas compatibles avec l’arrivée du Ramadan et du Carême de Pâques. Il faut les abandonner.

4)● La force armée en attente doit être rapidement opérationnalisée pour aller lutter vigoureusement contre le terrorisme dans les pays de la CEDEAO qui en souffrent.

5)● Les trois pays de l’AES sont trop importants pour la CEDEAO et ne doivent pas s’en retirer.

6)● La CEDEAO est trop importante pour les trois pays de l’AES pour qu’ils s’en passent.

7)● La CEDEAO demande qu’en son nom, l’UA, l’ONU, les Organisations internationales, les partenaires bilatéraux, demandent pardon aux trois pays AES, pour qu’ils acceptent de rester dans la CEDEAO.

8)● La CEDEAO pense que désormais il faut écouter les populations des pays de la CEDEAO et leurs organisations traditionnelles pour aider à la décision.

9)● La CEDEAO remercie l’ancien président Yakubu Gowon pour sa lettre qui éclaire les missions de la CEDEAO.

10) Toutes les sanctions punitives infligées contre certains pays de la CEDEAO sont immédiatement abandonnées sauf celles qui ne fâchent pas.

11)● La CEDEAO demande à la communauté internationale de respecter la souveraineté et l’indépendance de ses pays membres.

Mamadou Koulibaly
@M_Koulibaly
Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici