La justice ivoirienne a donné droit à des militants du Pdci-Rda qui l’ont saisi pour suspendre le Congrès extraordinaire qui devait désigné le successeur du président Henri Konan Bedié, decedé le 1er oût 2023.

Il faut signaler que ce sont Christophe Blesson et Mathieu Affroumou Ourah, tous deux secrétaires de la section de Yopougon qui ont saisi le tribunal. Ci-dessous, l’intégralité de la déclaration du Candidat Jean-Marc Yacé.

« Chers militant(e)s et sympathisant(e)s du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA),

En ce jour crucial du samedi 16 décembre 2023, notre grand parti se trouve à un carrefour décisif, marqué par des circonstances inattendues qui freinent la tenue de notre congrès extraordinaire. Face à cette situation, je m’adresse à vous en tant que candidat à la présidence du parti, mais surtout en tant que fervent militant du PDCI-RDA. J’ai pu parler à un nombre important de congressistes, rassemblés autour de la maison du parti et à l’intérieur, pour les apaiser et les inviter à la retenue. Je m’adresse à l’ensemble des militants à présent.

Il est indéniable que la déception règne au sein de notre famille politique. Alors que nous nous apprêtions à exercer notre droit démocratique en élisant notre nouveau leader, nous sommes confrontés à l’obstacle regrettable de l’inaccessibilité au site du congrès, le Sofitel Hôtel Ivoire et à la maison du parti, lieu symbolique de nos aspirations et de notre unité en vue de la tenue de l’élection prévue ce jour.

Comprenez, chers militants, que je partage votre désarroi. En ces moments délicats, je vous invite à transcender la frustration pour nous rallier autour des nobles valeurs qui ont été la pierre angulaire de notre parti depuis sa fondation par le Père Fondateur Félix Houphouët-Boigny.

Nanan Félix Houphouët-Boigny nous a légué un héritage précieux : celui du respect des textes, de la démocratie et de l’unité. C’est dans cet esprit que je vous exhorte à faire preuve de maturité politique et de retenue. Ensemble, en tant que véritables artisans de paix, offrons à notre parti l’éclat de sa grandeur.

Face à l’adversité, soyons les gardiens de l’héritage de notre père fondateur. Jouons la partition de l’unité et du respect mutuel. En dépit des obstacles, nous demeurons résolument attachés à la cause qui nous rassemble : celle du PDCI-RDA, symbole d’une Côte d’Ivoire forte et unie.

Je vous appelle à l’apaisement, à la réflexion collective et à la recherche de solutions concertées. Depuis ce matin, je m’implique personnellement et activement dans la recherche de telles solutions, par des moyens politiques, diplomatiques et judiciaires.

En attendant, retenons que notre parti, notre famille politique, méritent mieux que la division. Restons fidèles à nos idéaux et soyons les bâtisseurs d’une démocratie éclairée, à l’image de ce que le père fondateur Félix Houphouët-Boigny et son successeur notre regretté Président Henri Konan BEDIE ont envisagé pour notre cher parti et pour notre pays.

Soyons unis, soyons forts, soyons le PDCI-RDA que le peuple ivoirien mérite.

Vive le PDCI-RDA, vive la Côte d’Ivoire ! »

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici