Le ministère d’Etat ivoirien en charge de la défense, Hamed Bakayoko

Dans une série d’articles publiés entre le 27 mai et le 05 juin, les journalistes nigérian Ibekwe Nicholas et belge Daan Bauwens, ont diffusé leurs investigations sur le commerce de la cocaïne en Afrique de l’Ouest. Comment votre conso de coke fout la merde en Afrique de l’Ouest” est le titre qu’ils ont donné à leur enquête publiée via le média canadien Vice. Les journalistes disent s’être rendus en Côte d’Ivoire, et affirment que le port d’Abidjan est un maillon indispensable du réseau de la mafia italienne. Ils vont plus loin, écrivant que d’après les renseignements d’un agent des services secrets français, le Ministre Hamed Bakayoko est “un pion central dans le trafic de cocaïne”. Affirmations que Hamed Bakayoko qualifie d’”insinuations extrêmement graves et diffamatoires”.

Lire aussi: Hamed Bakayoko réagit aux accusation portées contre lui

“Au regard de ces insinuations extrêmement graves et diffamatoires, j’ai décidé de porter plainte contre Messieurs Ibekwe Nicholas, Daan Bauwens et les relais”, avait écrit Hamed Bakayoko. Il vient de porter plainte comme promis.

RETRANSCRIPTION

Suite à la publication d’articles diffamatoires à son encontre, M. Hamed BAKAYOKO, Ministre d’Etat, Ministre de la Défense a saisi son Conseil pour suite à réserver.

Pour rappel, en matière de délit commis via internet, la Jurisprudence le en Droit International Privé reconnait la compétence des juridictions du lieu où la victime a le centre de ses intérêts pour apprécier I’impact du contenu mis en ligne et donc le dommage. Le lieu où la victime a le centre de ses intérêts correspond le plus souvent au lieu de sa résidence habituelle.

Pour la sauvegarde de ses droits, M. Hamed Bakayoko, Ministre d’Etat, Ministre de la Défense, a déposé une plainte le 23 Juin 2020, enregistrée sous le numéro SÀIll38CF/PRAP/TPI entre les mains de Monsieur Le Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance d’Abidjan en vertu de l’article 99 de la loi n”2077-867 du 27 Décembre 2017 portant régime juridique de la presse, pour : Diffamation (articles 90 et suivants de lq loi n”2017-567 du 27 Décembre 2017 portant régime juridique de la presse), Atteinte à l’Ordre Public (article 179 du Code pénal), Injures commises par le biais d’un système d’information (article 60 et suivants de la loi no2013-451 du l9 Juin 2013 relative à la lutte contre la cybercriminalité) Contre :

-La société VICE MEDIA, 49 South 2nd, Brooklyn USA lI}ll ayant pour Directeur de Publication Madame Nancy DUBUC ;

-La société VICE Belgique, quai des charbonnages 62, St-Jans-Molenbeek, Bruxelles Région 1080, Belgique ayant pour Directeur de Publication Madame Souria CHEURFI ;

-La société VICE France, 10 rue de la Vacquerie 75011 Paris 11è’’ France ayant pour Directeur de Publication Monsieur Ariel V/IZMAN ;

-M. BAUWENS Daan Jan, passeport n”EM4g0020 délivré par l’Etat Belge, domicilié S/c Journalism Fund eu Rue Léopold 6 à 1000 Bruxelles Belgique ;

-M. IBEKWE Nicholas Leonard, passeport n”A07r6g20g de ta République du Nigeria, de nationalité Nigériane, domicilié S/C Premium Times 53 Mambolo Street zone 2 wise Abuja Nigeria ;

-Mme CAMARA Maimouna alias La Guêpe, nationalité Ivoirienne, domiciliée à < F > Laurel 20723-5966 Maryland Etats-Unis d’Amérique

-X plus connu sous le nom de Kyria DOUKOURE

-Et tous ceux qui s’avèreront.

Fait Abidjan le 22 Juin 2020

Me NIAMKEY Marie-Irène
Avocat à la Cour

iciabidjan