Elections locales 2023, «Braquage de la BCEAO», coup d’État au Niger…Gbagbo parle de tout

Le président du PPA-CI, Laurent Gbagbo, était le mardi 22 août 2023 devant les journalistes pour se prononcer sur les sujets d’actualité au plan national et international. L’ancien chef de l’Etat ivoirien s’est soumis à un exercice de plusieurs heures avec les journalistes qui ont répondu présents à cette conférence de presse à Cocody-Attoban.

Le Président Laurent Gbagbo a égrené les différents sujets soumis à l’ordre du jour. Concernant les élections municipales et régionales de 2023, l’ex-chef de l’Etat a exhorté les différents candidats de son parti, le PPA-CI, à aller aux élections.

« Le fait de ne pas aller aux élections après mon arrestation nous a causé beaucoup de dommage. C’est pourquoi, nous avons décidé de ne plus boycotter d’élection », a reconnu Laurent Gbagbo.

« Entre boycotter les élections pour cause de fraude et aller aux élections, nous choisissons la deuxième option, malgré la fraude orchestrée par nos adversaires », a-t-il mentionné.

Pour lui, aucune place ne doit être donnée au repos jusqu’au soir du 2 septembre 2023, jours du scrutin. Ainsi, c’est un Laurent Gbagbo qui reste optimiste pour ses candidats.

Le premier responsable du PPA-CI s’est opposé à une intervention militaire au Niger. Il a affirmé à qui voulait l’entendre que la situation du président déchu, Mohamed Bazoum et sa famille, devrait inquiéter plutôt la CEDEAO.

« Je n’ai pas braqué la BCEAO »

« Nous vivons avec les coups d’État. Les coups d’Etat font partie de nos agendas politiques. Il ne faut pas se mentir et croire que parce qu’on a élevé la voix et qu’on dit qu’on va aller envahir militairement le Niger, on va mettre fin aux coups d’Etat en Afrique. C’est faux ! C’est la première chose que je voudrais affirmer », a-t-il ajouté.

De plus, Laurent Gbagbo a demandé une réunion entre les membres des putschistes et la CEDEAO dans le but de trouver une solution pacifique à la crise. « Il faut un dialogue. Il faut trouver une solution pacifique à cette crise », a-t-il confié.

Sur le braquage de la BCEAO, Laurent Gbagbo donne plus d’explications sur ce sujet. « Je n’ai rien fait pour mériter cela. En tant qu’ancien chef d’État, je n’ai rien fait de répréhensible. Je n’ai pas braqué la BCEAO, je n’ai pas détourné les fonds de la banque centrale. Je ne suis ni un voleur ni un braqueur, et cela est une vérité connue de tous, à l’exception de ceux qui ont pris cette décision », a-t-il exprimé avec regret.

Charles Béni
LeMeridien.fr

Advertisement

3 Commentaires

  1. There are some fascinating deadlines in this article however I don’t know if I see all of them middle to heart. There’s some validity but I’ll take hold opinion till I look into it further. Good article , thanks and we would like extra! Added to FeedBurner as well

  2. CBD exceeded my expectations in every way thanks . I’ve struggled with insomnia for years, and after tiring CBD in the course of the from the word go age, I finally practised a full nightfall of relaxing sleep. It was like a force had been lifted off my shoulders. The calming effects were gentle after all intellectual, allowing me to drift off obviously without sensibilities woozy the next morning. I also noticed a reduction in my daytime desire, which was an unexpected but welcome bonus. The partiality was a bit rough, but nothing intolerable. Overall, CBD has been a game-changer quest of my slumber and anxiety issues, and I’m grateful to arrange discovered its benefits.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici