Le porte-parole du ministère, Ashraf Al-Qudra a déclaré que le taux d’occupation des lits des hôpitaux a atteint 350%

Le ministère de la Santé de la Bande de Gaza a annoncé, lundi soir, que le bilan des Palestiniens tués à la suite des raids israéliens continus au cours des dernières 24 heures, est passé à 250 morts.

Le porte-parole du ministère, Ashraf Al-Qudra, a ajouté, dans des déclarations publiées par le bureau des médias du gouvernement sur la plateforme Telegram, que « plus de 500 Palestiniens ont été blessés en l’espace de 24 heures ».

Il a expliqué que les équipes médicales « sont dans l’incapacité de fournir les soins nécessaires aux blessés », notant « qu’ils n’ont jamais vu de telles blessures graves, même pendant les précédentes guerre ».

Le porte-parole du ministère, Ashraf Al-Qudra, a aussi déclaré que le taux d’occupation des lits des hôpitaux a atteint 350%.

Selon lui, l’aide humanitaire entrée dans la Bande de Gaza ne répond pas aux besoins du ministère de la Santé.

Au début de la guerre, Tel Aviv a annoncé la fermeture des passages menant à Gaza via Israël, mais sous la pression de l’ONU et de la communauté internationale, elle a autorisé l’entrée d’une aide humanitaire très limitée dans la Bande de Gaza via le passage égyptien de Rafah.

Avant le 7 octobre, Gaza recevait quotidiennement environ 600 camions de nourriture et autres produits, dont 45 camions-citernes pour faire fonctionner les voitures, les usines de dessalement d’eau et les boulangeries de la bande, selon l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA).

Depuis le 7 octobre dernier, l’armée israélienne mène une guerre dévastatrice contre Gaza, qui a fait, jusqu’à dimanche, 20 674 morts, 54 536 blessés, pour la plupart des enfants et des femmes, des destructions massives d’infrastructures et une catastrophe humanitaire sans précédent, selon des sources palestiniennes et onusiennes.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici