Tout en condamnant le coup d’État en cours au Gabon, Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’Union africaine (UA), invite ce mercredi les militaires à retourner à leur vocation républicaine.

Dans un communiqué ce mercredi 30 août, le président de la Commission de l’Union africaine, a exprimé son inquiétude en rapport avec le coup en cours au Gabon. Disant suivre l’évolution de la situation dans le pays, il n’a pas manqué de condamner le putsch dont il assure qu’il n’est pas un moyen de sortir de la situation post-électorale actuelle. Pour lui, il s’agit plutôt d’«une violation flagrante des instruments juridiques et politiques de l’Union africaine, notamment la Charte africaine des élections, de la démocratie et de la gouvernance».

Aussi, Moussa Faki Mahamat appelle-t-il les militaires regroupés au sein du Comité pour la transition et la restauration des institutions (CTRI) «à adhérer strictement à leur vocation républicaine et à garantir l’intégrité physique du président de la République, des membres de sa famille et de ceux de son gouvernement». Il encourage ainsi tous les acteurs politiques, civils et militaires du pays «à donner la priorité aux voies politiques pacifiques et au retour rapide à l’ordre constitutionnel démocratique dans le pays».

Advertisement

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici