Le sujet de l’immigration fracture la majorité présidentielle. La ligne dure d’Edouard Philippe s’oppose à celle de l’aile gauche de Renaissance et de François Bayrou. L’examen du projet de loi au Parlement début novembre s’annonce chaotique.

Annoncé début novembre au Sénat, le projet de loi Immigration est déjà au cœur de la rentrée politique. Les tractations entre le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et les députés ont commencé. Et l’hypothèse d’une suppression du volet « titres de séjour pour les étrangers exerçant des métiers en tension » dans l’espoir d’obtenir le vote des élus Les Républicains divise profondément la majorité présidentielle. En jeu: l’article 3 du texte qui prévoit la régularisation des étrangers sans papiers travaillant dans le BTP, l’hôtellerie-restauration et plus largement les secteurs en pénurie de main d’œuvre.

Le 11 septembre, le président de la commission des Lois, Sacha Houlié, macroniste de la première heure, a ouvert le feu. Il a co-signé avec une dizaine de députés de la majorité, mais aussi de la gauche, une tribune réclamant la régularisation des travailleurs étrangers qui font fonctionner des « pans entiers » de l’économie. L’initiative a été peu appréciée des troupes d’Edouard Philippe, rassemblée sous la bannière du parti Horizons. Le chef de file des députés Horizons, Laurent Marcangeli, y voit une manière d’ »abîmer » la majorité. Certains députés Horizons envisagent plutôt de durcir le texte, en particulier les règles du regroupement familial ou les obligation de quitter le territoire.

Philippe, opposé à une « régularisation massive »

Leur leader, Edouard Philippe, qualifie d’ailleurs le projet de loi de « très bon point de départ », tout en soulignant qu’il serait certainement amené à évoluer lors du débat parlementaire. En juin, il s’était dit « opposé à toute régularisation massive » et avait estimé qu’il était « difficile de faire une liste des métiers en tension qu’il faudra mettre à jour en fonction des situations locales et du contexte économique ». Il milite en outre pour la remise en cause de l’accord de 1968 qui facilite la délivrance de titres de séjour aux Algériens.

Dans le débat, les ministres venus de la gauche donnent aussi de la voix. Le volet « Intégration par le travail » est une « priorité », assure le ministre du Travail, Olivier Dussopt, qui porte le texte avec Gérald Darmanin. « L’ensemble de la majorité tient à cette mesure », renchérit le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran. Quant à la présidente Renaissance de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, elle est montée au créneau pour défendre ce point et rejette au passage l’idée de modifier la Constitution pour pouvoir organiser un référendum sur l’immigration.

Au Modem, les troupes de François Bayrou militent pour que le gouvernement traite, par la loi ou par décret, le sujet des travailleurs étrangers sans papier. « Il y a des secteurs entiers qui ont besoin de cette manœuvre, y compris dans les services à la personne, souffle un ministre. Cette réalité, qui touche les entreprises mais aussi les particuliers employeurs, ne peut être occultée et doit être martelée pour mettre Les Républicains sous pression. » François Bayrou soutient la mesure. « Ce serait une faute de les laisser en situation irrégulière », prévient-il. Mais il s’oppose à tout usage du 49.3 sur ce texte et appelle à ne pas faire de l’immigration « un sujet qui allume le feu sur lequel on verse tous les jours de l’essence ». Un vœu pieux.

(Avec AFP)

Advertisement

2 Commentaires

  1. hey there and thanks to your info – I’ve certainly picked up anything new from proper here. I did however experience a few technical issues the usage of this web site, since I skilled to reload the web site many occasions previous to I could get it to load correctly. I were brooding about if your web hosting is OK? Not that I’m complaining, however slow loading circumstances times will very frequently impact your placement in google and can harm your high quality rating if advertising and ***********|advertising|advertising|advertising and *********** with Adwords. Anyway I am including this RSS to my e-mail and can look out for much extra of your respective intriguing content. Ensure that you update this once more very soon..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici