Le président français Emmanuel Macron lors de deux tables rondes sur la situation internationale et les réformes institutionnelles avec les dirigeants de partis évoqué la question de la limitation du nombre de mandats.

Macron aurait déclaré que cette limitation du nombre de mandats présidentiels est une « funeste connerie » apprend Le Point. Le président  de la République de France répondait à Jordan Bardella qui proposait l’idée d’un septennat unique. Il aurait ainsi fait part de sa frustration au cours d’un entretien avec les dirigeants des partis d’opposition, hier à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

Selon le président de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon donnant son point de vue sur la question, « Macron a craqué et aurait même manifesté son regret de ne pas pouvoir être réélu »: « Ce qui constituerait une funeste connerie ». Pouvoir abréger celui-ci par référendum révocatoire serait un soulagement général », assure l’ancien candidat insoumis à l’élection présidentielle, sur X( ex twitter »

Depuis une réforme de 2008, le nombre de mandats présidentiels en France est limité à deux consécutifs. Élu pour la première fois en 2017 et âgé de 45 ans, la succession de l’actuel président français, ne pouvant  pas se présenter en 2027, se pose avec acuité.

Advertisement

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici